AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jensina - Faux départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jensina

avatar

Messages : 1149
Date d'inscription : 12/09/2009
Age : 33
Localisation : Metz

MessageSujet: Jensina - Faux départ   Mar 15 Sep - 17:39

Tu va jamais y arriver ma grosse.
Ouais, bien sur, donc je dois rien tenter ?
Si, parce que tu veux pas continuer à vivre ça ?
Et si je me fait buter en essayant ?
Bien sur, tu veux sauver ta peau, enfin "ta" peau quand la moitier du royaume est passé dessus je sais pas si on peut vraiment dire "ta" hein.

. . .

"Ça y est je commence à me parler toute seule, ça commence bien."

Jensina était accroupis derrière une porte entrouverte, a observer dans l'entrebâillement la petite salle de garde qui se trouvait de l'autre coté. Une table, une chaise, un garde, une bouteille.. situation parfaite pensa elle.

Elle jeta un regard derrière elle, un long couloir sombre, parcourus de portes de chaque coté.. chacune cachait une chambre assez spartiate, et chacune était une prison.
Une seule était ouverte.

"Écoute Jensina" avait-elle dit, "Je vais t'offrir un joyaux, quelque chose de très important. Prend en soin et ne laisse plus personne te le reprendre, je t'offre.. toi."

Et elle lui avait tendu une simple clé avant de disparaitre dans un nuage arcanique. C'était ses méthodes.

Elle secoue la tête légèrement pour remettre ses idées en place et renvoyer son attention au garde. Il était a moitié affalé sur la table maintenant, saoulé de fatigue et d'alcool. Jensina appuya lentement sur la porte, essayant de ne pas faire un bruit, déjà pour ne pas réveiller le garde évidement.. mais pour ne pas éveiller une des filles dormants derrière elle, dans une des chambres. Elles auraient fait du bruit.. elles auraient voulu que Jensina revienne les aider.. mais elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait pas ouvrir les portes.. Elle n'avait qu'une clé, sa clé.

Habillée d'un seul pagne, elle se faufila dans l'embrasure de la porte et la referma lentement derrière elle, puis, restant a quatre pattes pour essayer de faire le moins de bruits possible, elle avança lentement vers l'autre porte, du coté opposé. Elle la savait déverrouillée.. mais elle eu tout de même un moment de panique en testant la clanche, on ne sait jamais.

Le plan de la maison, elle le connaissait par cœur, elle l'avait parcourus en long en large et en travers des milliers de fois.. après la porte, un escalier se présenta, elle avait fait des efforts ces quelques derniers jours pour retenir les marches bruyante aussi le monta elle sans encombre.
Un couloir vin ensuite.. un autre escalier.. toujours vers le haut, puis une fenêtre.

Son objectif.

La fenêtre n'était pas verrouillée, forcement, avec des gardes partout.. ça n'avait pas de sens. elle fut parcouru d'un long frisson en ouvrant lentement le battant, jusqu'ici elle n'y avait pas vraiment cru mais aprés tout, n'ayant pas grand chose a perdre cela valait toujours le coup d'essayer !

Mais là.. les bruits de la nuit parvinres a ses oreilles, le vent repoussa lentement ses cheveux et parcourus sa peau nue, la faisant se recroqueviller légèrement sous le froid.
Elle enjamba le rebord et posa son pied sur le sol, la première chose qu'elle perçu fut.. le fourbe cailloux pointu qui s'enfonça dans son talon instantanément.

"Putain de bordel de m... "

Jensina se mordit la lèvre pour ne pas faire plus de bruits, et s'immobilisa totalement, espérant que personne n'est entendu ses jurons.
Elle finis de passer la fenêtre et se dirigea vers un arbre sur lequel elle pris appuis, aux aguets, regardant partout autour d'elle sans vraiment savoir ce qu'elle cherchait.. puis.. elle la vit. Sa découverte la rassura un peu et c'est avec un demi sourire anxieux sur les lèvres que sa destination fut choisis.

Elle courus vers la lune.. malgré la douleur qui envahis très vite ses pieds nues, malgré la froideur de l'air et du vent, malgré la lumière de torche qu'elle vit se reflétait sur les arbres prêt d'elle, elle courus.
Le garde la regarda passer avec un masque d'incrédulité sur son visage et leva sa torche pour mieux distinguer, une elfe à moitie nue ici, en train de fuir la maison ? ça ne pouvait signifier qu'une chose !
Son cri d'alarme résonna dans toute la forêt, Jensina s'essuya les yeux qui commençaient sérieusement a s'embuer de larmes et courus tant qu'elle pu, ignorant tout elle courus droit devant elle, vers la lune, vers Lune-d'argent.



Quelques jours plus tard, Saltheril appris l'existence d'une nécessiteuse prêt de la citée, habillée de vêtements de récupérations déchirés et visiblement pas à sa place en société, il organisa les recherches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jensina

avatar

Messages : 1149
Date d'inscription : 12/09/2009
Age : 33
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: Jensina - Faux départ   Mar 13 Oct - 0:40

Jensina mâchonnait vaguement ce qui ressemblait fortement à une cuisse de lynx cuite aux herbes, avec quelques ingrédients inimitables de la cuisine de Jero'me en sus, tel que de la terre, un gravier, une feuille de chardon sanglant même pas séchée.

-Hum, au fait, Jero’me ?

Jero’me releva immédiatement la tête de la cuisse jumelle à celle de Jensina qu'il était en train de dévorer avec un plaisir enfantin.

-Tu veux des bonbons ?

Jen' cligna à peine des yeux, habituée malgré elle aux propos sans queue ni tête de son compagnon d'infortune.

-S't'totalement immonde s'truc, t'la pas trouvé dans un sac moisie prêt d'la mal'bréche comme la dernière fois quand même ?

Jero'me se contenta de sourire comme un idiot et de reprendre son repas, accompagné d'un vague haussement d'épaule, bientôt suivis par Jen' qui de toute façon, n'avait rien d'autre à se mettre sous la dent.

-Q'même, j'me souv'nais pas avoir manger d'gravier précédemment..


Jensina parlait pour elle même, vaguement, perdu dans ses pensées, elle voulait s'évader un peu de ce paysage monotone, faut dire que le dessous d'un pont ce n’est pas un paysage des plus changeant, surtout quand il n'y a qu'un seul pont dans toute une ville.

Malgré elle, elle replongeait encore dans les seuls souvenirs qui lui revenait inlassablement, ça commençait toujours de la même manière..

D'abord, elle voyait leurs visages, à toute, sans exception. Celles qui étaient là quand elle était arrivée, celles qui étaient parties, les nouvelles ensuite venu les remplacer, toutes.

C'était un rituel bien établi dans leur petit monde, les nouvelles étaient souvent jetées dans leur chambre sans le moindre ménagement, on leur avait volé toutes leurs possessions, on leur avait passé des chaines, et elles allaient maintenant attendre le bon vouloir de leur nouveau maitre.

C'était un des rares moments ou les filles étaient autorisées à se parler entre elle librement, visiblement leurs geôliers avaient compris l'intérêt de les laisser se rassurer entre elle, ou alors c'était simplement parce qu'ils préféraient s'éviter la corvée de calmer les crises et les pleurs hystériques communs aux nouvelles "recrues".

Jen’ était rarement acceptée par les nouvelles, c’était une Sin’dorei et en tant que tel elle était vite considérer comme une menace, au mieux. Les choses finissaient assez vite pour s’améliorer malgré tout, elle partageait les mêmes devoirs, les mêmes obligations, et bizarrement être humiliés en groupe rapproche vite les gens. De plus, en tant qu’elfe de sang, c’était souvent (pour ne pas dire toujours) à elle qu’on faisait appelle pour les clients le plus… Particuliers.

Elle secoua la tête vivement, chassant ses souvenirs avant qu’ils ne l’affectent plus, c’était du passé et elle ne pourra jamais rien y changer alors qu’elle besoin avait t’elle d’y penser ?

Clignant des yeux, elle remarqua, en retard, que Jero’me était en grande discussion avec un garde de la ville, combien de temps avait durée sa rêverie ?

Les gardes ne venaient jamais ici, de plus, celui-ci semblait fortement intéressé par son anatomie, a moins que.. contrairement à d’habitude, ce n’était pas ses formes qu’il regardait mais.. son visage ? Et pourquoi gardait-il la main sur la poigne de son épée ?

-Vous êtes sur de ne pas vouloir de bonbons, non ? Oh, elle ? C’est Jen’, je crois, elle est arrivée y’a un moment de ça déjà, pourquoi, elle vous intéresse ? Je vous jure, pour quelques pièces, je vous offre un grand paquets de ces délicieux petits gravie.. Bonbons au chardon !

Son sang ne fit qu’un tour, le garde venait de hocher la tête et approchait dans sa direction à grand pas maintenant, sa lame dégainée n’augurait rien de bon. Une fois de plus, elle se leva précipitamment et détala au hasard, fuyant quelque chose qu’elle ignorait encore mais qu’elle savait, au plus profond d’elle, être l’incarnation de son petit enfer personnel : son passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jensina - Faux départ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti : Faux coupons, un site du PAM fermé à Pétionville
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Vraie Raison du Départ de Batista
» QUAND L'AGENT AGRICOLE ET LE FAUX INGENIEUR PIETINENT UN AGRONOME ETUN INGENIEUR
» Départ non réfléchi et vite regrété.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Maestria :: Quartier Général (Section RP) :: Le Hall des Contes-
Sauter vers: