AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rouge et blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Una'she

avatar

Messages : 1102
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 31

MessageSujet: Rouge et blanc   Ven 25 Mar - 13:30

Diagnostic

- C'est une maladie très rare.

Le verdict venait de tomber. Les parents désespérés regardaient le berceau avec anxiété, le médecin trop conscient de l'attente qu'il leur avait fait endurer pour conclure ses recherches. Jamais il n'était tombé sur pareil cas, et l'apparence du nourrisson justifiait l'inquiétude de sa génitrice qui se tordait les mains, pleine d'appréhension en le regardant.

- Pas exactement une maladie... le mot est mal choisi. Dans tous les cas, il n'y a pas de traitement. Cela ne se guérit pas.

L'Elfe regarda le savant, semblant plus désorientée encore qu'avant. Une sorte de terreur sourde et muette était visible dans leurs yeux, sans que le médecin ne puisse y faire quoique ce soit. Son mari, la main sur l'épaule de sa femme, l'étreignit, pour la rassurer, mais son geste peu mesuré ne pouvait cacher qu'il partageait cette angoisse.

- C'est... dangereux ? C'est contagieux ?
- Non.

La mère se retourna vers le berceau, avec un soupir de soulagement, et passa une fois encore un baume gras sur la peau craquelée et rougeaude du nouveau né. Son compagnon, plus pragmatique, semblait également avoir retrouvé son calme, mais ne détourna pas le regard de son interlocuteur.

- Pourra-t-il seulement... vivre ?
- Oui, mais... vous l'avez constaté. Seulement à l'abri des rayons du Soleil.

L'annonce coupa le souffle de la femme, qui s'interrompit dans son geste, reprenant peu après, pensant en premier lieu au bien être de son enfant. Son compagnon fronça les sourcils, et le médecin anticipa sa réaction.

- Je sais, cela est impensable, inconcevable pour nous autres. Mais... il n'aura pas le choix.

L'Elfe tourna le regard de manière éloquente vers le berceau, et les parents n'eurent pas besoin de plus de mot pour comprendre. La peau brûlée par la seule lumière du Soleil en était le témoignage évident. L'astre du jour lui était nocif... et le serait toute sa vie.

L'enfant ouvrit les yeux, sortant d'un demi-sommeil. Sentant qu'il accaparait l'attention, il regarda autour de lui, ne croisant que de la tristesse et de l'inquiétude. Cette fois, il ne pleura pas. La pommade semblait avoir apaisé sa peau, qui semblait cette fois-ci bien pâle en comparaison de ses yeux. Brillants déjà tout autant que ceux de sa race, ils n'étaient pas du bleu sombre et doux qui s'éclaircirait avec le temps. Teinte qui resterait à jamais, témoignant de la même sensibilité. Rouges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Una'she

avatar

Messages : 1102
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Rouge et blanc   Ven 25 Mar - 14:44

Monastère

Qu'ai-je fait ? Pourquoi me punit-on ? Telle était la pensée qui traversait l'esprit du jeune elfe alors que la solitude l'accaparait, cloîtré dans le Monastère alors que ses camarades l'ignoraient totalement, et sortaient pendant une de leurs rares récréations.
Il les enviait. Les enviait tellement. Mais eux, ne lui adressaient même pas la parole, se moquant de lui et de ses volets toujours clos. Oui, je vous entends... même ici, dans le noir, je vous entends... A part. Seul.


- Que leur ai-je fait ?
- Tu es différent. Les gens ont peur de ce qui est différent.

Il avait depuis bien longtemps brisé le seul miroir de sa modeste chambre, refusant qu'il soit remplacé. L'image qui lui était renvoyée, il ne la supportait pas. Peut-être était-ce la même chose pour les autres. Ou peut-être était-ce le regard qu'ils lui portaient qui lui faisait monter ce dégoût à la gorge.
Il prit un livre. Ces réflexions, il n'était même pas conscient de les avoir. A la lumière d'une bougie, alors qu'un faible rayon tentait vainement de percer les planches, il s'absorba dans son activité de toujours. Avoir une chambre individuelle était perçu comme un privilège, et jalousé. Lui ne le voyait pas ainsi. Un isolement de plus...


- Une nécessité.

Comme il aurait aimé flâner dans la bibliothèque, feuilleter les grimoires pour les remettre en place, soigneusement, plutôt que tout lui soit apporté... Il y allait parfois. Quand tout le monde dormait, que la Lune avait depuis longtemps remplacé le Soleil.
Alors, il comprenait, regardant les grandes baies vitrées, que les rayons nocturnes traversaient comme un doux chatoiement. Il effleurait les tranches, lisait quelques lignes à la lueur vacillante, puis, revenait dans son antre, flamme éteinte, pour ne pas attirer l'attention.
Fantôme. Ce surnom lui montrait qu'on l'avait déjà surpris lors d'une escapade nocturne, et ce nom, le jeune Elfe l'acceptait sans broncher. C'était sans doute le moins pire de tous...

~
Un jour vint, il demanda un entretien avec le prieur, celui qui l'avait accueilli en ce lieu, il y avait de cela plusieurs années. Il connaissait son histoire, et ne lui avait jamais cachée.
Peu d'Elfes entraient dans cet endroit, fermé et écarté du monde extérieur. Mais pour lui, cela n'avait pas été un choix. Ces années, où il avait grandi, à un rythme moins rapide que ses compagnons, avaient été une véritable torture mentale, souffrant de l'absence d'affection, et ignorant tout de ce qu'il était. Jusqu'à ce qu'il ose, bien après, ayant gagné la maturité dont il avait besoin pour cela, parler, et poser des questions.


- Tes parents ne t'ont pas abandonné. Ils ont simplement fait ce qu'ils pensaient être le mieux pour toi.

Leur nom lui semblait étranger. Les explications du prêtre n'avaient pas comblé le vide. Pourquoi ne venaient-ils jamais le voir ? Pourquoi avaient-il cru que c'était la meilleure solution ? Avaient-ils seulement songé à ce qu'il en penserait, lui ?

Voilà qu'il se retrouvait à nouveau devant son tuteur, lequel ne lui accordait pas plus d'égard qu'à n'importe lequel de ses moinillons. Pourtant, c'était la personne qui avait le plus d'importance aux yeux du jeune elfe, celui à qui il accordait le plus de respect. Le seul, peut-être.
Il semblait vieilli. Plus qu'il ne l'aurait dû. L'apprenti se rendait bien peu compte du temps qui passait, et les sarcasmes à son encontre restant toujours les mêmes, il ne s'était pas aperçu que plusieurs périodes s'étaient écoulées, remplaçant ses compagnons par d'autres... Voir son maître ainsi fut comme une révélation... Humains et Elfes... Il était d'autant plus différent.


- Me rejettera-t-on toujours ?
- Je ne peux le dire. Cela dépendra des personnes que tu rencontres, des circonstances...

Son esprit encore balbutiant n'avait pas pu assimiler cela, à l'époque. A présent, il avait fiat cette pensée sienne. La solitude et l'isolement n'avait pas fait de lui quelqu'un de naïf, au contraire. Et même si son apparence était encore celle d'un jeune adolescent, il avait déjà acquis en sagesse autant qu'un homme adulte. De cela, il était conscient, et tel était le but de sa visite.

- Mon père.
- Mon enfant. Que me veux-tu ?
- J'ai choisi ma voie. Non pas celle que mes parents ont voulu m'imposer, ni celle de ce Monastère. La mienne.

Son insistance était peut-être inutile, mais puisqu'il paraissait encore un enfant aux yeux de son vis-à-vis, cette justification passait mieux ainsi. Il évitait de le regarder dans les yeux, comme tous ceux à qui il parlait. Son regard mettait mal à l'aise, et bien que personne ne lui en ai fiat la remarque directe, il l'avait remarqué, et douloureusement accepté.

- Vous avez dit il y a longtemps que la Lumière habitait en moi, sans que je l'ai appelée, qu'elle émanait de mes mains. Mais il n'y a rien ici qui me permette de le constater, de la voir s'épanouir. Je veux voir la Lumière.

Un léger sourire éclaira le visage blanchi et ridé du prieur, qui invita le jeune Elfe à s'approcher un peu plus.

- Je n'attendais que ça... Le moment est venu.

L'homme le serra dans ses bras, dans un élan inconnu de son disciple, qui en fut totalement dérouté, ne sachant pas comment réagir. Pourtant, il le sentait, ce n'était rien d'autre qu'une étreinte paternelle envers un fils qui va quitter la maison.

- Oui. Je pars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rouge et blanc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Maestria :: Quartier Général (Section RP) :: Le Hall des Contes-
Sauter vers: