AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Introduction : Vous n'êtes pas prêts...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Una'she

avatar

Messages : 1102
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 32

MessageSujet: Introduction : Vous n'êtes pas prêts...   Dim 20 Mar - 13:57

Ma douce... Pardonne-moi. Aujourd'hui, j'ai été convoqué par Kael'thas. Je dois partir. Je le fais pour nous. Pour notre peuple. Pardonne-moi, je n'ose même pas te faire un dernier baiser... notre destin est scellé, à tout jamais.



Un Elfe parmi d'autres... quelques autres seulement. Tous exceptionnels. Tous conscients de leur valeur. Un bracelet de tissu au poignet pour seule distinction. En armure, armes au côté, je suis à genoux au milieu de mes frères. Devant nous, se dresse Illidan Stormrage. Aucun ne relève la tête quand sa voix tonne. Un serment nous lie, et ce jour, il nous a choisi. Moi, mes compagnons, allons devenir ses disciples.
Son regard aveugle nous sonde, jusqu'au plus profond de nous-même, fouillant dans nos entrailles, cherchant la moindre faiblesse, s'immisçant dans la plus petite parcelle de notre âme, parcourant des recoins inconnus de nous-même. Prenons courage, mes frères, car nous avons été élus. Nous sommes l'élite. Appelés à devenir meilleurs encore. Nous sommes prévenus. Beaucoup mourrons, peu resteront. Peut-être serais-je de ceux-là. Je l'espère.

Courage. Beaucoup abandonnent. J'aurais pu partir. L'envie m'a saisi plus d'une fois. La peur... non, la terreur brûlait mes tripes jusqu'à consumer mon âme, ma foi. Kael'thas. Mon seigneur, mon maître. Sous l'égide d'Illidan, ton regard est posé sur nous. Mon espoir survivra. Mon peuple...
C'est dur... si dur... que pouvons-nous devenir ? Quel que soit le chemin, quelques soient les épreuves, quel qu'en soit le but... j'y arriverai. Vous tous, ma douce, mes frères, mes compagnons, mon peuple. Vous avez ma promesse.

Le combat. Tous les jours, toutes les nuits, sans repos, sans relâche. Mes lames transpercent les corps des faibles, compagnons épuisés ou perdus. Croyez ! Ou mourrez sous mes coups. Je serai sans pitié. Si je dois être le seul survivant, je le serai. D'autres me tiennent tête, et le sourire qui envahi mon visage est autant empreint de fierté que de l'ivresse du combat. Nous volons presque, emportés par la rapidité et l'intensité des lames qui s'entrechoquent.
Parfois, cette euphorie retombe, et je m'isole dans l'obscurité. Mes lames sur les genoux, je laisse mes pensées divaguer. Ma douce... Notre enfant est-il né à l'heure ou je te parle ? C'est pour lui que je me bats, pour tous... Même si je dois mourir, qu'il naisse dans un monde meilleur. Alors, mes mains saisissent à nouveau ces lames, impatientes de tournoyer encore...

J'ai changé... Je change encore. Je le sais. Dans mon corps, mon esprit. je ne suis plus le même. Je le vois également dans le reflet vert qui orne le regard de mes semblables, de plus en plus présent. Nous sommes des survivants, des combattants. Le corps endurci. Nous aspirons cette énergie si vitale, toujours, dans le fracas des armes.

Vous êtes prêts...
Ces mots raisonnent dans mon esprit, comme un encouragement plus qu'un moment de gloire. Combien de temps cela a-t-il duré ? Des semaines, des mois ? Des années ? Une éternité... Le moment est venu de nous mettre à l'épreuve. Nous sommes peu. Les autres sont tombés sans honneur sous nos lames affûtées. Aucun regret, aucun remord. Pas de pitié. On ne nous épargnera pas.

Les sens aux aguets, nous y sommes. Nous nous infiltrons dans le repaire de nos ennemis. Ca empeste. Nous nous séparons, sans mot dire. Nul besoin de cela. Ce travail, nous l'avons effectué des centaines des milliers de fois. Ce sera décisif. Nous sommes trois. Seuls, abandonné à leur sort dans l'antre des démons...
Un bruit. Un choc, un sifflement. Mon destin n'était pas de réussir. Pardonne-moi, ma douce... Je ne reviendrai pas. Vous autres... La confiance que vous aviez en moi n'était pas justifié. Je ne la méritait pas. Je vous ai déçu, pas un regard ne me sera accordé. Mon corps tombe au milieu des lames. C'est fini...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Introduction : Vous n'êtes pas prêts...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Maestria :: Quartier Général (Section RP) :: Le Hall des Contes-
Sauter vers: