AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Livre sur la vie de couple trolle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wi'mek

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/03/2010

MessageSujet: Livre sur la vie de couple trolle   Mar 23 Mar - 7:59

Kung'zan a laissé trainer un de ses livres...

Citation :
Séduction


J’ai constaté, il y a peu, que de nombreux mâles ne savent pas du tout s’y prendre avec les trollesses, orc sans subtilité, humain fleur bleue, elfe arrogant. Bien peu comprennent la psychologie subtile des trollesses. J’écris donc ce petit article pour aider les mâles désirant courtiser une trollesse. Sans être une recette miracle ses points pourront sans doute faire la différence face à un éventuel rival. Néanmoins ce schémas ne s’appliquera peut-être pas parfaitement à votre belle, à vous d’être imaginatif et de savoir vous adapter au circonstance.

Premier point, l’approche. Méfiez vous de l’approche, il ne faut pas faire n’importe quoi, si vous ne voulez pas avoir le crâne fendu ou être inscrit au menu. Evitez d’avoir une attitude trop humble, comme poser un genou a terre ou en vous rabaissant, votre belle pourrai vous prendre pour un lâche, chose de très mauvais pour vous, à l’inverse évitez l’excès d’orgueil et ne parler pas que de vous, si elle se sent rabaisser elle sera tentée de vous montrer sa force. Cela peut très mal finir comme cet elfe que j’ai mangé, après qu’il ait fait son beau en attirant toute l’attention sur lui. Il fut très bon, faute d’être aussi fort qu’il le prétendait.

Autre petit point auquel il faut faire attention, les cadeaux. Pour donner un exemple personnel, j’ai jadis été abordée par un humain lors d’une exploration d’Ashenvale au coté de mon ami Gurshnak. C’était il y a longtemps, mais j’ai été marquée par l’incompréhension, cet humain m’aborda un bouquet de fleurs dans les mains. Il s’agenouilla et m’offrit les fleurs. Je fus surprise, pourquoi des fleurs ? Ça a un mauvais goût c’est fragile, ça n’a aucune utilité. Je les acceptai les observant avec une légère stupeur. J’appris plus tard que cela faisait parti des rituels de séduction chez les humains. Cet exemple montre parfaitement que les comportements de séduction des autres espèces ne s’appliquent pas forcement aux trollesses. Evitez donc d’offrir des objets inutiles à votre belle, celle-ci ne pourrai ne pas comprendre, voir le prendre mal. Si vous voulez faire un cadeau pensez à quelque chose d’utile, mais pensez aussi à l’esthétisme, une trollesse n’aimera pas un objet beau et inutile mais elle peut ne pas aimer un objet utile mais très laid, là, attention !les goûts de chacune peuvent être très différents. Il faut bien comprendre que les trollesses ne sont pas aussi vaniteuses et impressionnables que les elfettes et ne sont pas aussi sophistiquées et futiles que les humaines. Nous voyons les choses de manière pratique, avant tout, l’esthétique est secondaire, bien que cela puisse faire la différence.

Une petite astuce très efficace, si une trollesse vous tape dans l’œil, pour éviter de faire des bêtises lors d’une approche et éviter de devoir choisir un cadeau pouvant déplaire la meilleure approche est de trouver une occasion de combattre côte à côte, prouvez votre valeur guerrière, votre bravoure. Là aussi certaines subtilités sont à saisir, aux yeux d’une trollesse le mâle idéal est fort, rusé et sans pitié pour ses ennemis. Donc ne foncez pas tête baissée contre un ennemi, derrière cette démonstration de bravoure suicidaire vous passerez pour un gros bourin stupide. Soyez sans peur mais rusé au combat, mort vous ne pourrez pas séduire, peut être servir de charogne mais en aucun cas être d’ amant convenable, sauf pour certaines trollesses au mœurs étrange vis-à-vis des cadavres, mais celles là j’évite de les côtoyer comme vous le comprendrez aisément. Le combat permet de faire une bonne approche si vous faite bien attention.

En ce qui concerne le dîner, un rite de séduction universelle (sauf peut-être pour ses brouteurs de tauren, après tout il y a de l’herbe partout, non je plaisante ne vous vexez pas amis bovins). Là pour faire un bel effet je vous conseille ceci : chassez un animal très puissant et cuisinez le avec goût ensuite offrez le à dîner à votre belle pendant que vous, vous mangez du poisson. L’effet sera celui-ci, vous prouverez votre valeur de chasseur, l’intérêt que vous portez à votre aimée, tandis que vous êtes près à vous sacrifier pour elle en lui laissant manger le meilleur et avec le poisson vous montrez votre agilité à la pêche. Cela peu paraître de petits détails mais beaucoup de trollesses les noterons, peut-être inconsciemment mais il est rare qu’une trollesse ne le remarque pas.

Dernier point, sans doute le plus complexe, lorsque vous avez capté l’attention d’une trollesse et que celle-ci vous porte un intérêt il n’est pas rare qu’elle vous défit en combat. La ce sera très compliqué car une erreur peut venir très vite et se révéler malencontreuse. La première chose à savoir est que, malgré la capacité régénératrice supérieur des trolls, il ne faut pas trop blessé sa belle, déjà cela pourra la rendre folle et elle pourrait vous tuer, les furies berzerks sont fréquentes et dévastatrices chez les trolls. Cela peut aussi lui faire supposer une forme d’irrespect. Bien sur si vous lui êtes supérieur, voir très supérieur vous pouvez lui donner une bonne leçon puis vous écartez ou vous laissez battre de façon visible afin qu’elle voit que vous êtes plus fort mais que vous désirez avant tout son bien être. Mais restez vigilant, certaines trollesses peuvent très mal percevoir ce geste et le prendre comme une humiliation. Dans le cas ou vous êtes battu laissez tomber et partez, une trollesse n’as pas besoin d’un compagnon moins fort qu’elle. Entraînez vous et réessayez plus tard mais sans doute sera-t-elle moins disposé cette fois .

Comme je l’ai expliqué la séduction d’une trollesse demande un doigté certain, bien qu’il ne soit pas rare que ce soit la trollesse qui choisisse son mâle. Et contrairement aux femelles des autres races avec les trollesses vous ne pouvez pas dire « je vais tenter je n’ai rien à perdre » car, même si ça reste assez rare, certaine en vienne à la violence, comme moi avec cet elfe que j’ai dévoré. Avant tout n’oubliez pas ce qui a fait la réputation des trolls depuis leur millénaire d’existence, en temps que première race humanoïde d’Azeroth, la ruse, l’agilité, l’endurance et la superstition. Ces traits sont communs à tous les trolls, males comme femelles, ils ne sont pas à oublier lors de votre tentative de séduction. Et sachez vous adapter aux circonstances, je le répète encore. A présent à vous de jouer et bonne chance !

Ennea Blacksoul

Citation :
Comment ne pas se faire larguer par sa trollesse

Il y a un an, j’ai entrepris de rédiger un petit guide sur la manière de séduire une trollesse en décrivant les techniques et coutumes afin de parvenir à ces fins. Les merveilleuses et envoûtantes trollesses ne constituent pas les femelles les plus faciles à séduire mais, une fois la tâche accomplie, vous ne serez pas déçu, loin de là. Sauf que -bien entendu, il y a un sauf- il faut bien savoir une chose. Si vous pensiez que séduire une trollesse était la partie la plus ardue, sachez que ce n’est pas totalement exact. C’est pour cela que je vous rédige ce petit guide afin que vous puissiez profiter pleinement de votre conquise sans trop d’accroches ou d’accidents malencontreux. J’espère sincèrement que ma contribution fera votre bonheur et évitera trop de décès prématurés.

La première chose dont on doit se rappeler à propos des trollesses est que, malgré leur ouverture aux autres races, elles restent sauvages ; ce qui implique que comme dans le monde sauvage, elles respectent le principe de sélection naturelle. Il faut donc toujours prendre bien garde à ne montrer aucune faiblesse afin d’éviter d’éveiller en elles leurs instincts prédateurs ou même de ne plus paraître convenable en tant qu’époux. Pour ce faire, montrez lui toujours votre valeur en ramenant des trophées pris sur des animaux terribles ou des ennemis par exemple, ou encore ne vous laissez jamais insulter ou déshonorer en public sans vous venger. Gardez à l’esprit que vous devez être a la hauteur de ses attentes.

Dans une optique assez semblable, la sauvagerie des trollesses et leur instinct prédateur peuvent se réveiller sans crier gare au cours de l’amour, d’autant plus que dans l’effort, l’appétit s’ouvre rapidement. Pour un troll, cela ne pose guère de problème vue qu’une main ou un bout de bras repousse, pour les autres races les choses sont bien plus fâcheuses, cela l’est tout autant si l’appétit s’abat sur une autre partie du corps qui mettrait fin de manière prématurée à l’ébat! Pour cela pensez bien a offrir un dîner à votre belle avant de penser à l’amener dans l’intimité douillette de votre hutte, cela évitera bien des désagréments douloureux.

Il y a fort à parier que durant les années de vie commune, aux vues de l’insécurité grandissante et des guerres perpétuelles, vous ayez à combattre. C’est une épreuve de force et de bravoure que vous allez subir si votre belle est à vos cotés.Premièrement, ne l’empêchez pas de combattre, ce serait la pire idée qui vous viendrait! Même si je connais quelques trollesses plutôt pacifiques la grande majorité sont belliqueuses et aiment le combat, les en priver est une humiliation doublée d’un outrage qu’elle ne laissera pas passer, en refoulant ses envies de combat sur votre joli crâne par exemple. Alors mettez de coté vos instincts de macho ou de grand mâle protecteur, laissez votre belle combattre, de toute manière c’est une trollesse ! Les blessures éventuelles se refermeront bien vite, contrairement aux vôtres si vous la contrariez trop. Une fois le combat engagé, comme je l’ai déjà dis dans le guide précèdent, soyez fort, agile, rusé et impitoyable. Dans la bataille le mâle troll ne se pose pas de questions éthiques ni ne cherche la gloire ou l’honneur, le seul but est de détruire l’ennemi et de se faire une collection de trophées à offrir aux loas pour gagner leur faveur.

Les loas, voila un point crucial et un des plus difficiles sans doute. Les trolls sont superstitieux et croient au vaudou. Cette religion, assez proche du chamanisme, en diffère par un point essentiel : les esprits vaudou sont tout autant maléfiques qu’ils sont bénéfiques. Là où un esprit orc vous abandonnerait et vous laisserait livré à vous-même, un loa contrarié se chargera lui-même de vous le faire payer. Comme une trollesse en fait. Ni bon ni mauvais, très capricieux, les esprits vaudou doivent être constamment apaisés, comme les trollesses ça aussi, soit dit en passant. Si votre aimée est une adepte du vaudou, respectez son choix et intéressez vous y, cela sera pour elle un honneur de voir votre intérêt, même si elle ne vous livre pas les arcanes de cette très ancienne religion. Les trolls ont toujours été très discrets sur leurs rites. Si vous êtes un troll les choses seront plus simples, si vous ne l’êtes pas, laissez la, intéressez vous sans être insistant et ne vous offusquez pas de sa discrétion. De même ne soyez pas choqué par la violence de certains rites, le vaudou demande des offrandes de sang que le hougans ou la mambo s’inflige ainsi que de nombreux sacrifice d’animaux. Le vaudou fait peur aux non-initiés, c’est un fait, mais ne laissez pas paraître votre aversion ou votre crainte, cela pourrait la vexer, n’oubliez jamais que vous pourriez être un excellent sacrifice.

Cela est une question de respect qui se révèle très importante pour les trollesses comme pour les femelles du monde entier. La plupart des ruptures, toutes races confondues, ont pour fond un manque de respect mutuel. Comme ce guide est conçu pour vous, messieurs, c’est à vous que je vais m’exprimer -même si les femelles ne sont pas toujours toutes blanches en ce qui concerne le respect- mais après tout le respect, ça se gagne et les femelles de toute manière ont toujours raison. Si vous suivez scrupuleusement mes conseils, il n’y a pas de raison qu’elle ne vous respecte pas ou alors c’est que vous n’êtes vraiment pas doué. Il faut aussi pour être respecté être soi-même respectueux et surtout éviter l’arrogance, la trollesse n’aime pas le faible et le lâche mais exècre ceux qui sont trop surs d’eux, surtout quand il n’y a pas de raison d’être. Vous devez vous comporter comme l’égal de votre bien-aimé ; et non pas comme son inférieur ou supérieur : la vie tribale des trolls a été fondée sur une entraide et une coopération, les liens familiaux et les couples sont très soudés afin de survivre dans le monde sauvage. Depuis l’entrée dans la horde de la tribu Darkspear, les femelles ont gagné encore plus en autonomie, elles qui étaient jusque là principalement destinées à s’occuper du village en le défendant, s’occupant des huttes, des enfants alors que les males étaient assignés à l’extérieur du village : chasse, guerre, recherche de ressource. Les choses ont changé, déjà bien nantie en caractère, les trollesses à présent montrent davantage leur nature indépendante et le font très bien savoir.

Même effet sur la maternité. La trollesse porte l’enfant -bien que l’accouchement soit bien moins désagréable que pour une humaine par exemple, capacité de régénération et résistance à la douleur faisant- elle compte bien que son conjoint rende la pareille. Sachez avant toute chose, qu’une trollesse a rarement un enfant à la fois, les jumeaux et les triplés sont bien plus courants. Oui, avoir des enfants avec une trollesse ce n’est pas de tout repos, surtout qu’elle les a portés, puis mis au monde, le mâle a donc une dette de travail qu’il va devoir payer d’une manière ou d’une autre. Et croyez en mon expérience, s’occuper de trolltons est une chose très difficile et il va falloir faire face, je ne vais pas vous livrer ici les secrets pour bien élever un petit troll, ce n’est pas le but de ce guide. Seulement si vous faites un mauvais père et que vous n’accomplissez pas votre part du travail, vous pourriez finir comme repas pour votre progéniture au pire, jeté dehors au mieux. Soyez attentif et ferme avec vos enfants, vous devez en faire de puissants et rusés combattants de la horde, ou peut-être même de l’alliance, si vous êtes assez persuasif pour faire venir la trollesse dans ce camp où elle devrait côtoyer les kaldoreis, race que tout troll qui se respecte se doit de haïr. Mais si vous avez réussi ce miracle, expliquez moi pourquoi vous lisez ce guide ? Vous êtes un dieu !

Parler de l’alliance me fait penser à un point, l’hygiène : si cela est très coutumier dans l’alliance, cela reste marginal dans la horde. Pourtant les trolls de la jungle sont propres, certes pas vraiment volontairement, mais les trolls de la jungle, comme toute créature vivant dans ce milieu, aiment l’eau et à Durotar l’air extrêmement sec pousse les trolls à se baigner souvent. Le résultat est que les trolls sont propres, donc si vous êtes d’une race de la horde pensez à prêter attention à votre hygiène ! Surtout pour un orc dont l’odeur corporelle légendaire est très forte. Les sens des trolls sont très puissants, il serait triste qu’à cause d’une odeur désagréable votre relation se termine !

Le dernier point que j’aborderai est la mode. Si les trollesses et les humaines ont bien quelque chose en commun, c’est cela. Un guerrier avec de la maille verte sur les jambes, un plastron rouge, des épaulières bleues, des bottes jaunes et des gants marron ne récoltera que rire. Je ne remets pas en question que cela puisse être une stratégie de combat intéressante, à savoir réduire à la cécité une partie des ennemis et tuer ceux qui sont écroulés de rire au sol. Très bon plan pour la guerre mais une catastrophe pour le couple. Vous avez réussi à la séduire et sans doute avec de l’élégance donc ne vous relâchez pas ! Continuez à avoir du style et offrez de beaux atouts à votre belle. Evitez les couleurs ne se mariant pas avec le bleu, à moins que vous ayez un problème de vue il y a peu de chance que vous n’ayez pas remarqué cette couleur non ? En bref, faites aussi avec la couleur de ses cheveux. Nous autre, trollesses, avons des couleurs capillaires plutôt extravagantes. Pour résumer, couleurs des vêtements à marier à la couleur des cheveux et de la peau, ce n’est pas très difficile à comprendre.

En conclusion, si vous ne voulez pas vous faire larguer, manger ou tuer par votre belle -ou les trois le plus souvent- gardez à l’esprit ces principes : force, nourriture, honneur, spiritualité, respect, père moderne, hygiène et bon goût. Mais au delà de cela restez naturel. Après tout, elle vous a choisi pour vous-même, mon guide sert juste à donner un coup de pouce, pas la recette miracle. Bonne chance à vous et longue vie à votre amour !

Ennea, Zul’Jin des Blacksoul

Citation :
Comment éduquer les jeunes trolls.


Et non, la trollesse n’est pas morte ! Juste suffisamment occupé par des affaires personnelles et la guerre pour que ce guide prenne un retard considérable ! Mais me revoilà et aujourd’hui je vais vous révéler comment bien éduquer vos trolls.


Suite a mon premier guide, vous avez sans doute réussi à séduire une trollesse et si tout va bien vous n’avez pas eu à vous servir du second (comment ne pas se faire larguer par sa trollesse) mais, les trollesses étant des créatures charnelle, finira par arriver l’inévitable, un enfant ! Mais pas de panique je vais vous aider, forte de ma propre expérience (j’en ai neuf) je vais vous révéler tout les secrets pour que vos enfants soient de vrai trolls irresponsable et sauvage une fois adulte.


La petite enfance.


Sur cette période de la vie, quand l’enfant est encore bébé, les trolls ne différent pas trop des autres races. Le petit ne possède donc que 3 fonctions, manger, dormir, évacuer. Là où ça se corse c’est que, comme je l’avais dit dans le guide précèdent, les trollesses n’ont que rarement qu’un enfant à la fois, il faudra donc multiplier le travail par deux par trois ou par quatre! Pour la nourriture sachez que mélanger un peu de sang au lait est toujours bien venu, ça habituera le petit pour le futur. Et pensez à le faire passer à la nourriture solide le plus vite possible. Mais faite attention, pour un petit il est difficile de faire la différence entre une saucisse de kaldorei et un doigt, un accident est vite arrivé et les quenottes des petits trolls poussent vite!


L’enfance.

Une période complexe dans la vie d’un jeune troll, la période de la curiosité, de l’éveil et des modes étranges.


L’enfance est la période idéale pour inculquer les valeurs et divers talents aux petits. Profitez en donc pour leur raconter de beaux contes trolls comme le classique « la belle et le cannibale » ou « blanche quenotte et les sept nains en sauce », n’hésitez pas a raconter vos histoires personnels cela est toujours très pédagogique. D’ailleurs, concernant ce dernier point, profitez de l’enfance pour leur apprendre les bonnes valeurs de l’intolérance et de la xénophobie, il n’est jamais trop tôt pour cela ! D'autant que vos enfants risquent de rapidement subir la très mauvaise influence de leurs camarades taurens ou d'autre race, ce genre de petits camarades qui prétendent se vouer à l'honneur et à d'autre horreurs du genre. Restez vigilant!


Le jeu est une des grande caractéristique de l'enfance, formateur et indicateur de l'éveil de votre petit, participez a ces jeux. Donnez lui des conseils sur comment chasser l'animal du voisin pour le faire cuire, ça lui donnera l'instinct de chasse. Expliquez lui comment bien martyriser ces petits camarades, ça fera de lui un bon guerrier. Et surtout ne vous opposez pas aux modes. N'essayez pas de les comprendre non plus, c'est peine perdu! C'est comme ce nouveau jeu très a la mode, les Pokemojo, une chose étrange où il faut collectionner différentes poupées vaudous et les faire combattre en améliorant leurs attaques a l'aide de mojo afin de devenir le grand maitre Mojo. Incompréhensible certes mais ça passionne les enfants, les confronte les un les autres et en plus leur donne le goût du vaudou, inutile donc de s'opposer!

Sur le vaudou, inculquez leur très vite a avoir peur des loas et a les respecter, rappelez leur que si ils ne sont pas sage les loas peuvent venir boire leur sang, ce qui dans un sens, n'est pas faux, rappelez vous d'Hakkar. Et la encore mettez les en garde contre les dérives chamanique ou pire, lumineuse. Avoir un fils troll qui se prend pour un chaman tauren ou une prêtresse de la lumière elfe de sang est une grande honte! Mais par chance, ces petits camarades se feront un devoir de le tabasser pour ce genre de lubie, ce qui généralement le fait revenir dans le droit chemin. Laissez les faire. Mieux, participez!

Enfin dernier point important, commencez à leur faire des exercices de combat en leur montrant les bases trolls, soit être fourbe, impitoyable et cruel. Mais présentez ca comme un jeu, ce serai dommage que votre enfant ai soudain envi de mettre en pratique son entrainement pour se venger d’une punition !

L’adolescence.


Hélas la belle période de l’enfance va s’achever et laisser place a la période ingrate de l’adolescence. Pour détecter ce changement il existe plusieurs pistes très efficaces. Si il s’agit d’un garçon, un beau matin la transition va s’exprimer par une soudaine envi d’un moyen de transport et l’enfant vous dira d’une voix d’outre-tombe, comme possédé, « j’veux un raptor ! Marcher à pied c’est trop nul ! » Après ca, le mot « nul » deviendra le qualificatif d’à peu prés toute chose et le refus d’obtempérer une règle. Si c’est une fille, elle deviendra soudainement fan des L80ETC et mettra des posters de Samuro, Sig Nicious, Bergrisst, Mai'Kyl et Chief Thunder-Skins partout, si vous ignorez qui c’est, très vite, vous comprendrez car elle en sera folle amoureuse et vous en parlera sans cesse.

La mode est très importante chez les adolescents, prenant parfois des formes esthétiques des plus étonnantes au point de parfois s’approcher de l’art abstrait. Imaginez donc un troll avec les cheveux lissé, sans tatouages, piercing et avec de jolis vêtements de soie ! Mais pas de panique, ne hurlez pas si votre enfant reviens d’une soirée sans tatouage, il faut que jeunesse se fasse et il se dévergondera bien vite ! Ceci dit je vous mets en garde face à une exception. Si votre enfant porte le masque a l’envers, des vêtements étrange griffé de virgule, crocodiles, rayures ou autre, des bijoux partout et parle en inversant les syllabes, les choses sont grave, il est atteint d’une terrible maladie qui n’a qu’un remède, l’euthanasie immédiate ! Si vous ne le faite pas il va bruler des raptors, écrire des insanités sur les huttes et développer un chant parler horrible pour les oreilles ! Pire encore, il va invoquer un gnome hargneux armé d’un karcher ! Agissez donc rapidement.


La sexualité est aussi une étape importante de l’adolescence, c’est a ce moment que le désir s’éveil et deviens insurmontable. Il est normal pour des parents de vouloir que leur enfant découvre le plaisir charnel mais attention, laissez le faire a son rythme et évitez de lui organisé des rendez vous avec tout les membres du sexe opposé de la tribu ! S’assurer la pérennité de la ligné et que son enfant s’amuse est bien mais, ne le brusquez pas. De la même façon, résistez a l’envi de l’épié, l’encourager et le conseiller pendant l’acte. Cela est très déstabilisant, expliquer lui après si vous le désirez mais laissez le faire ses propres expériences.


Alors bien sur les adolescents sont rebelles, tombent amoureux sans cesse, veulent leur indépendance, sont bruyant et instable. C’est une période très dur a gérer pour les parents c’est pourquoi j’ai développé une technique personnel très efficace et qui s’appelle tout simplement « le coup sec derrière la nuque ». Votre enfant vous ennui, veux de l’argent, réclame son raptor, voir un concert, le coup sec derrière la nuque et il vous laissera en paix pendant de précieuses minutes.

Autre technique, l’âge adulte arrivant a 17 ans chez les trolls, profitez en. Votre enfant voudra être indépendant et autonome, dit lui de le prouver, donnez lui une lance et exilez le dans la jungle. Ca lui forgera le caractère, le rendra sauvage et débrouillard et vous ca vous débarrasse de la tache ingrate de le supporter durant l’adolescence.

A son retour (si il revient) organisez lui une grande fete, félicitez le car il est à présent adulte. A la fin de la fête, montrez lui sa nouvelle maison et savourez à présent votre liberté avec un enfant en moins !

Voila j’espère que ce petit guide vous aura donné de sage conseil pour éduquer vos ou futurs enfants trolls. Je vous souhaite bonne chance et vous dit à bientôt !

Zul'En'Nea'Jin de la tribu Blacksoul, dit Ennea Blacksoul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Livre sur la vie de couple trolle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête du Livre
» Boule et Tessie couple de caniches toy abricot
» Couple de l'année
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» Uglies, un livre....prettie ? ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Maestria :: Hall d'Accueil :: La Bibliothèque-
Sauter vers: