AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une question de justice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Landris

avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Une question de justice   Dim 31 Jan - 20:43

Une agitation a pu gagner Silvermoon dès très tôt le matin : Landris Aurenen, Seigneur de la maison Aurenen, Mage de Sang du Royaume de Quel'Thalas et magistère a appelé à un rassemblement exceptionnel au sein de la capitale des elfes auprès des dignitaires, des pairs et des magistères du Royaume.


Se rendant en hauts-lieux en jouant de cordes vieilles de longues années et de sa réputation, il se sera présenté à l'assemblée qu'il aura pu réunir, avec une escorte composée de membres de l'Académie ainsi que des membres de sa famille souhaitant l'accompagner, justifiant leur présence de par le fait qu'ils sont témoins.


Le Mage de Sang laisse sa délégation un peu en arrière, invitant le silence à s'installer sous l'insistance de son regard qui passe sur chacun des individus présents. Certains savent déjà de quoi il est question. Ils sont assez âgés pour avoir déjà vu ce qui peut amener le vieil elfe à se comporter ainsi. D'autres sont interrompus dans leurs questions pour leurs semblables. Une chose est cependant certaine : Le voile ne va pas tarder à se lever. Le mage laisse sa voix forte, grave, d'orateur résonner en ces murs où les rideaux de tissus fins ornent les murs, où tant de décisions ont déjà été discutées. Cette voix est emprunte de respect, mais également de colère.

"Mes Dames, mes Seigneurs, Magistrices et Magistères, mes Excellences. Je me présente à vous aujourd'hui, en tant que pair du Royaume, en tant que magistère mais surtout en tant qu'accusateur. Je viens à vous ici, porteur de sinistre nouvelle, porteur de crime impardonnable, porteur de preuves irréfutables."

Le vieux magistère marque une pause. Il refait un tour de salle du regard, ouvrant les bras. Sa voix se fait sombre, de même que son visage.

"Ceux qui me connaissent savent que je ne vous invite pas à vous présenter à la légère. Nous devons juger l'un des nôtres et notre jugement doit être exemplaire. Nous devons juger l'infanticide, mes soeurs et mes frères."


Landris laisse le silence planer un temps avant de reprendre haussant de plusieurs tons, sa voix claquant comme un fouet dans l'air.

"L'infanticide à l'heure où notre peuple se reconstruit ! L'INFANTICIDE A L'HEURE OU NOS ENFANTS SONT LE BIEN LE PLUS CHER DU ROYAUME DE QUEL'THALAS ! L'infanticide par la tromperie, l'abandon et la dague plantée dans le torse d'une enfant qui aurait pu devenir un jour la fierté du Royaume."

Cette fois-ci, Landris n'a sur le faciès plus qu'un rictus colérique.

"J'accuse Souhaité Belle-Griffe d'avoir abandonné sa fille dans les Terres Fantômes à la merci des spectres, des nérubiens, des trolls, des morts-vivants pour qu'elle y meure, j'accuse Souhaité Belle-Griffe d'avoir tenté de dissimuler son fait par le mensonge, j'accuse Souhaité Belle-Griffe d'avoir engagé l'assassin Triste-Dagues."

________________________________________
10:10:27 [Dèsiré-KirinTor]: Ça bouffe pas du poisson, ces oiseaux là?
10:10:42 [Ànyel-KirinTor]: Ta gueule c'est historique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Landris

avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Re: Une question de justice   Dim 31 Jan - 20:45

Déjà le bruit retentit dans la salle. Les murmures se transforment en discussions à voix haute. Le Directeur ne laisse pas beaucoup de temps à la confusion. Il réclame le silence avec l'autorité du chef, la patience du professeur et la résonance dans la salle du bruit de son pied frappant le sol.

"J'ai des preuves, comme je vous le disais, mes sœurs et mes frères, Enfants du Sang. Je dispose d'une lettre frappé de son sceau l'incriminant, je dispose de l'arme de l'assassinat."

Il les regarde marmonner entre eux, laisse leurs discussions s'installer avant de rappeler de sa voix la plus sombre qu'il lui reste une dernière preuve, invitant de la main Canker alors qu'il parle, à venir déballer le drap couvrant la victime de l'immonde crime.

"Et j'ai la dépouille de cette pauvre enfant qui ne sentira plus jamais le Soleil sur sa peau et qui ne participera pas à la grandeur de notre peuple de par la petitesse de l'individu honteux qu'elle a eu pour père."

________________________________________
10:10:27 [Dèsiré-KirinTor]: Ça bouffe pas du poisson, ces oiseaux là?
10:10:42 [Ànyel-KirinTor]: Ta gueule c'est historique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linrielle Aubéclat

avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 04/02/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Une question de justice   Dim 31 Jan - 21:51

Linrielle s'est jointe à son Maitre dans sa démarche pour faire juger l'atrocité qui a eu lieu dans les Terres Fantômes.
Priver de la vie un être sans défense, si jeune, peut être promis à de grandes choses, elle ne put faire autrement que d'accompagner Landris.

Et c'est ce qu'elle fit : entièrement vêtue de sa tenue bleu et or, elle aura suivi Landris jusque dans la salle du jugement, arborant un visage sérieux, presque dur quand on connait Linrielle. Elle le suivit d'un pas décidé, se tenant à quelques pas derrière lui.

Une fois que le groupe fut entré dans la salle, Linrielle ne prit qu'un instant pour la découvrir, sans que son visage ne trahisse une émotion à ce sujet.

Quand Landris s'avança pour prendre la parole, elle resta en retrait non loin, écoutant chaque mot, prenant note de chaque geste et temps mort, car cet instant était important, non seulement pour rendre la justice, mais aussi parce que c'était pour elle l'occasion d'apprendre encore et encore.

Au moment où son Maitre énonça les preuves de la culpabilité du père de la jeune elfe, Linrielle s'avança et les présenta afin que chacun puisse les voir. Elle se retira quelques instants après, reprenant sa position derrière Landris.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salve-Serre

avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 13/06/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Une question de justice   Lun 1 Fév - 0:06

Salve-Serre avait accompagné Landris Aurenen, escorte silencieuse et au menton haut, vêtus d'atours sombres, rouges et noirs comme à l'habitude, il garde la façade lisse des instants sérieux,  tant à la vue de l'assemblée qu'aux premières tirades.
A vrai dire, il était habitué. Plus ou moins.
Plusieurs fois il avait assisté, en tant que témoin, ou en tant qu'observateur, à ces rassemblements. Il connaissait les murmures, les cris de basse-cour de la Haute cour et les regards qui fixent, jugent et intriguent sous couvert de Justice.

Aurenen plaidait, et quand certains se levaient brièvement pour parler plus fort que les autres, Salve-Serre dirigeait son regard vers eux, dans un bref élan de nervosité.
Un vieil instinct de garde du corps peut-être, dans cette salle pleine de Magistères.
Son regard s'arrêta un instant sur l'un d'eux qui restait assis en toute circonstance, l'air nonchalant, échangeant à voix basse avec son voisin parfois, sans mieux participer. L'elfe, portant les couleurs pourpre et argent, capta le regard du Chevalier de sang et rendit un bref sourire d'encouragement ironique, avant de reprendre l'écoute d'Aurenen, au moment où le corps de la fillette était découvert.

Une oreille qui tique, et ils attendirent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaleras

avatar

Messages : 2145
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 27
Localisation : Uldum

MessageSujet: Re: Une question de justice   Lun 1 Fév - 13:32

Le Seigneur Sen'Quelar avait manqué à cette assemblée.

Ce n'était ni inhabituel ni vraiment surprenant, en réalité. Informé de la séance exceptionnelle par sa soeur et par une lettre de Landris, il lui avait toutefois fallu traverser la moitié de Kalimdor avant de pouvoir regagner le Royaume aux cotés de Lisonelle, dans la soirée.

Le Seigneur n'était donc pas là, mais cela ne signifiait pas pour autant que la voix de sa Maison et sa volonté ne seraient pas représentées. Car dans un coin de l'assemblée, un petit groupe de personnes arborait les rouge, noir et argent de la Maison au dragon.

Vareena Sen'Quelar, droite et silencieuse dans ses atours de Magistrice, austère et grave, écoutait parler Landris Aurenen. De son entourage, quelques froncement de sourcils, des coups d'oeil échangés, des murmures à voix basse étaient les seules réactions à l'atmosphère plutôt électrique de la salle. Dignes et calmes ils demeuraient, mais la sévérité de leurs traits semblait comme un signe avant-coureur de la dureté avec laquelle leur Matriarche allait annoncer son avis à l'assemblée, plus tard.

Un avis qui n'était pas tellement surprenant, lui non plus. La Maison était connue depuis des lustres pour sa loyauté sans faille envers le Royaume et ses ressortissants, pour son engagement en faveur du bien-être d'une Quel'Thalas qui se relevait encore tout juste de la tombe.

Un avis fait de mots brefs et choisis. La clémence n'existait pas, pour ceux capables de verser avec tant de cruauté le sang de leur sang. La clémence n'existait pas, pour ceux capables de tuer délibérément et pour un motif aussi ridicule l'un des quelques représentants du futur de la nation.

La clémence n'existait pas, pour ceux qui entravaient ainsi la marche du Royaume.

________________________________________
Dream as if you'll live forever, live as if you'll die today. ー James Dean
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syaméïs

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Re: Une question de justice   Lun 1 Fév - 18:01

Syaméïs, se tenait dans le groupe de Maestrias suivant le Seigneur Landris Aurenen. Dans une robe noire brodée d'argent, et le chignon relevé de perles rouges, elle restait droite et silencieuse, après un salut pour sa tante et le reste de sa famille, sobre et digne, faisant écho, malgré elle, à la Magistrice.




Ses yeux pâles en revanche ne perdaient pas une miette des attitudes des présents lors de l'accusation, puis lors du dépôt des preuves devant l'assemblée. Cherchant ceux que ça ne choquait pas, parce qu'il y en avait surement dans le lot de dames et seigneurs Sin'dorei.




De ce qu'elle renvoyait elle-même, peu d'expression, même si en se tenant derrière le vieil elfe, aux couleurs des siens et de l'académie par un double jeu de couleurs, elle prenait clairement fait et cause pour l'enfant.

________________________________________
"Dans les Ombres, la sécurité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néssa

avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Une question de justice   Lun 1 Fév - 19:15

Néssa se sera tenue au près des autres Maestria. Pas un brin de peau n’apparaissait, elle avait même fait l’effort de mettre une robe couleur sang. Pas un sourire sur les lèvres, mais très impressionnée par la salle du jugement, car c’était la première fois qu’elle y mettait les pieds.

Elle resta droite, les mains dans le dos, observant, écoutant les paroles des uns et des autres. Elle ne fera aucuns commentaires, ne posera aucunes questions. Pour une fois, elle aura laissé ses remarques et interrogations de côté.


Dernière édition par Néssa le Ven 5 Fév - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leirya Tel'Wen-Aurenen

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 13/05/2015

MessageSujet: Re: Une question de justice   Lun 1 Fév - 22:15

La prêtresse aura accompagné son époux, allant à ses côtés vers le lieu où se tenait le rassemblement, vêtue pour la circonstance d’une robe de mousseline de soie blanche, enrichie large ruban satinés bleue.

Toute en dignité, la caractérisant, elle demeurera par la suite légèrement en retrait de son époux, les mains placées l’une contre l’autre, montrant le ciel avec ses doigts, parcourant ainsi chaque personne de l’assemblée, d’un regard sombre et acéré. Certain lui connaissant bien ce regard pour l’avoir déjà affronté.

Elle écouta son époux exposer les faits, haussant un sourcil lorsque les murmures se transformèrent en discussions à voix haute. Elle posa un regard froid sur l’assemblée, intiment silence à quiconque oserait poser les yeux sur elle.

Elle réprima sentiment d’animosité vis à vis du père de la fillette à la vue du corps de l’enfant, se retenant de ne pas exprimer des mots emplis d’aversions. Elle patienta refrénant ses regards, ainsi que ses paroles, jusqu’à la fin de la session.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une question de justice   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une question de justice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le débat sur la question du protectorat
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Question à nos historiens
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Maestria :: Quartier Général (Section RP) :: La Vie au Camp-
Sauter vers: