AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouvel espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Landris

avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Un nouvel espoir   Mer 13 Mai - 11:08

Il y a bien longtemps,
dans une galaxie lointaine, très lointaine...





(CLIQUER ICI)



C'est une époque troublée.
L'académie Maestria est divisée,
alors qu'une bonne partie de ses membres est piégée dans un passé alternatif.
Ne désirant pas partager le même sort qu'Alleria Coursevent pour exemple,
ceux-ci se sont mis en quête d'un moyen de rentrer.
Linrielle et Lisonelle se sont penchées sur la question et ont décidés d'envoyer un message
pour demander l'aide de ceux restés en arrière.
Le sort de l'Académie dépend de ceux qui sont restés dans le présent...

________________________________________
10:10:27 [Dèsiré-KirinTor]: Ça bouffe pas du poisson, ces oiseaux là?
10:10:42 [Ànyel-KirinTor]: Ta gueule c'est historique.


Dernière édition par Landris le Sam 16 Mai - 14:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Landris

avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Mer 13 Mai - 11:39

Cela faisait quelques jours déjà que la tentative des Maestrias de communiquer avec le futur avait eu lieu. Aucun en Draenor ne sachant encore si celle-ci était réussie ou échouée.

Et pourtant, un œuf métallique couvert de gravures était apparu en Terrokar et s'était mis à voler à travers la forêt. D'abord il y eut un draeneï lui courant après, espérant récolter ses trésors. Puis un humain. Puis un elfe et ce jusqu'à Shattrath où l'oeuf emprunta le chemin le plus court pour un oeuf volant, ce qui n'est pas forcément le plus court pour un bipède.

Les habitants pointaient du doigt l'objet enchanté qui se dirigeait vers le Naaru, sachant très bien de toute manière qu'il ne pouvait faire de mal à quiconque dans l'enceinte du sanctuaire. Il y eut un petit attroupement le suivant jusqu'au centre de la ville et ce jusqu'à ce qu'il passe le portail vers Azeroth.

En Azeroth, il en surprit plus d'un. Difficile de définir son itinéraire aussi. Il surprit des oiseaux dans leur nids, fit courir plus d'un félin derrière et se fit pointer du doigt par les enfants bien vite réprimandés par leurs parents, car après tout, les œufs volants ça n'existe pas et le rangement n'allait pas se faire tout seul.

Et enfin, il arriva en Quel'Thalas, passant les vestiges de protection magiques du Royaume comme si elles n'existaient pas, sans doute ne faisait-il pas parti des attributions restantes des pierres protégeant le Haut-Royaume.

Le manoir Aurenen situé sur la côte ouest reçut cet œuf avec circonspection dans un premier temps, n'étant pas très sûrs de quoi faire, jusqu'à ce que finalement, Omnen, l'intendant de la maison l'ouvre. Enchanteur de formation, il examina le travail dans un premier temps, avant de regarder le contenu. Son sang ne fit qu'un tour et il se mit à aboyer des ordres.

"Calien ! Allez faire chercher Dame Leirya. Diven, rassemble les coursiers. Il y a du courrier à distribuer."

________________________________________
10:10:27 [Dèsiré-KirinTor]: Ça bouffe pas du poisson, ces oiseaux là?
10:10:42 [Ànyel-KirinTor]: Ta gueule c'est historique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naestrae

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 20/09/2011

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Jeu 14 Mai - 10:51

Naestrae avait reprit sa vie studieuse après avoir quitté le duo de non-mort, le petit village au fin fond de Lordaeron purgé de ses ombres.
Elle et le boeuf menaient une vie tranquille dans les vastes prairies des Taurens loin de Lune d'Argent mais sa soeur elle s'y trouvait.

Elle gêrait le domaine familial au centre de sa toile, accumulant les transactions fructueuses et trônait comme un dragon sur son trésor que n'aurait pas renié un marchand gobelin, plus accessible aux nouvelles du monde.Des mondes en l'occurrence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garahn

avatar

Messages : 355
Date d'inscription : 01/09/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Jeu 14 Mai - 18:05

Effectivement de retour à Mulgore avec Naes', le Poussin A.O.C reprenait ses bonnes vieilles habitudes. Prier, vivre simplement et surtout récupérer pleinement du combat contre la Liche du Comté de Villers...

Son ocarina résonne dans les plaines grasses et verdoyantes de sa terre natale. Et si un quelconque coursier venait à demander où se trouvait Garahn, on lui indiquerait très probablement de suivre les notes soufflées portées au gré du vent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leirya Tel'Wen-Aurenen

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 13/05/2015

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Jeu 14 Mai - 18:32

Leirya et les jumeaux avait quitté le manoir Tel’Wen sous bonne escorte, le voyage avait été long, mais sans encombre, cela ne faisait maintenant deux jours qu’ils étaient arrivés au Manoir de son époux.

Assise dans un fauteuil à bascule, bercant Kel’narel, et Andarielle dans ses bras, chantant de sa voix délicate une comptine Thalasienne, elle sursauta aux aboiements de l’intendant du Manoir.

La gouvernante entra précipitamment dans la nurserie, la voyant agitée les bras et ne comprenant pas tous ses dires, Leirya lui  fît signe à cette dernière de reprendre sa respiration et de ce calmer.

- Dame Leirya…. il vous faut descendre tout de suite.

Comprenant que cela été important, elle finit par se lever doucement ne voulant pas réveiller ses trésors, les déposants dans leurs berceaux respectif.

- Bien, veuillez  en ce cas faire venir Nanie, afin de me rendre auprès de Calien.

Leirya relevant un peu sa robe, descendit par la suite d’un pas léger les marches menant au bureau de Calien, se demandant pourquoi le manoir était en ébullition.

Dès qu’elle ouvrit la porte du bureau, elle sut au regard du régisseur que la nouvelle qu’il allait lui apprendre été des plus sérieuse.

- Dame Leirya, nous avons des nouvelles.
- Des nouvelles de ?
- De Sir Aurenen, voyons !!!
- Pardonné moi, que dites-vous?
Leirya se tint au bureau pour ne pas tomber à la nouvelle.
- Nous avons des nouvelles de Draenor, tenez regardez, sa chevalière et une lettre vous étant  destinée portant son sceau.

Tremblant de tous ses membres, elle prit la chevalière de son époux dans la main la serrant si fort que les jointures de sa mains blanchirent, récupéra la lettre lui étant destinée, puis sans rien dire, sortit du bureau se mettant cette fois à courir vers la nurserie, le cœur battant à tout rompre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaleras

avatar

Messages : 2145
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 27
Localisation : Uldum

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Jeu 14 Mai - 21:48

Cela faisait des mois, depuis que les envahisseurs de Fer avaient été repoussés à la Porte. Cinq longs mois depuis que le portail avait été scellé par l’effort et le sang de braves dont depuis, toute trace avait déserté Azeroth.

Fut un temps où, depuis les hautes sphères militaires, le bruit courrait que de brèves tentatives de communication avec l’étrange contrée d’où venait le nouvel Ennemi avaient réussi. Que les forces de la Horde ayant survécu au drame de la Porte des Ténèbres avaient constitué des bastions un peu partout sur le continent et qu’elles luttaient âprement, autant pour leur survie que pour la ruine des orcs de Fer… et de la Légion Ardente. Que du matériel avait pu être envoyé par miracle, et que l’ensemble des mages de la Horde travaillait présentement à l’établissement de portails stables, en dépit du facteur temporel séparant les deux mondes.

Néanmoins, des forces mercenaires et des guerriers indépendants, aucune nouvelle. Le chaos résultant de la coupure entre Azeroth et cette Draenor surgie du passé semblait avoir noyé toute trace de leur existence.

Des Maestria, on en entendait plus parler depuis avant cet épisode-même. La composition réelle des troupes de la Horde ayant atteint le Portail était en effet floue depuis la débâcle de Solevoile, qui avait conduit une partie des guerriers rouges, leurs alliés et leurs mercenaires à abandonner une position stratégique après de lourdes pertes.

En Azeroth, seuls un tauren noir à l’armure resplendissante, une soigneuse sin’dorei et un fantassin mort-vivant, perdus quelque part dans l’ancienne Lordaeron, arboraient encore l’insigne au bouclier de la compagnie.



Ces six mois sans nouvelles avaient considérablement assombri l’humeur générale, dans la Demeure de Lune-d’Argent. Même le comportement de la petite héritière, pourtant bien trop jeune pour comprendre, s’en trouvait parfois impacté. Le seigneur faisait évidemment partie du lot des disparus, tous présumés morts depuis. S’y ajoutaient l’un des fils Aubecroc et de chers amis de la famille, la branche Aurenen quasi au complet. Un triste constat que ruminait chaque jour celle qui, bon gré mal gré, avait repris les rênes de la Maison.

Et puis un matin, un coursier vêtu de la livrée Aurenen se présenta, tout essoufflé, aux portes de la maison de ville Sen’Quelar...

________________________________________
Dream as if you'll live forever, live as if you'll die today. ー James Dean
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leirya Tel'Wen-Aurenen

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 13/05/2015

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Ven 15 Mai - 15:54

Kel’narel et Andarielle, avaient dû sentir le trouble qui avait envahi Leirya, car leur nuit fut agitée.
Après avoir lu et relu la lettre de son époux, tout en surveillant les jumeaux, elle fît venir Nanie avant que l’aube ne se lève.

Nanie, tu vas devoir t’occuper des petits, il me faut m’absenter une ou deux journées.

Nanie était la gouvernante de Fyldraya avant de faire la connaissance Leirya, elle ne connaissait que trop bien la prêtresse pour l’avoir vu évoluer, percevant ainsi sans difficulté le trouble qui agitait Leirya, elle hocha simplement la tête en guise de réponse.

Tu sais comment me contacter au moindre problème. Je n’aime pas laisser mes amours, mais là il le faut.

La Nurse hocha de nouveau la tête, répondant en souriant.

Fait ce que tu as à faire Leirya, je sais que cela est important pour toi et pour les enfants.

La première séparation avec la chair de sa chaire était un déchirement pour Leirya, mais il le fallait. Elle ressentait la même fierté que son tendre aimé à l’exploit de son apprentie, ainsi que de sa belle-fille. C’est rempli d’orgueil envers ses dernières, qu’elle descendit d’un pas décidé voir Calien, après avoir embrassé ses chérubins, le cœur serré. Sachant l’intendant déjà à pied d’œuvre, elle ne se fit pas annoncer, frappa et entra dans le bureau de celui-ci.

Calien, je pense que vous avez déjà envoyé les coursiers distribuer les divers courriers. Je souhaite savoir à qui ils étaient destinés. Puis sans lui laisser le temps de répondre, elle enchaîna.
D’autre part savez-vous si il reste des personnes de l’académie en Azeroth, savez-vous si ces dernières ont été prévenu ? Si ce n’est pas le cas, trouvez les, faites les venir au manoir, et cela dans les plus bref délais.
Pour ma part, je me rends au manoir Tel’Wen, il me faut m’entretenir avec mon frère qu’il soit disponible ou non.
Si besoin de vous déplacer rapidement, je laisse Anar à votre disposition.


Calien regarda Leirya comme si c’était la première fois qu’il la voyait, en effet la prêtresse toujours si douce, complaisante, essayant d’aplanir les conflits, restant en retrait la plus part du temps, lui donnait des ordres, bref et concis.

Bien vous aurez les réponses à votre retour.

Leirya le remercia d’un simple hochement de tête, sorti du bureau, puis partit trouver Anar, lui demandant un portail pour Fulothuss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salve-Serre

avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 13/06/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Ven 15 Mai - 18:59

Le manoir était silencieux, depuis quelques mois. En fait, une personne extérieure l'aurait trouvé silencieux en y entrant, mais si on tendait l'oreille, on entendait un pas vif au premier étage, un chuchotement doux, ainsi peut-être qu'un rire d'enfant, au loin. Pas plus.

Mais ce jour-là, le coursier déposa un message qui allait réveiller le manoir (l'espace de dix minutes) car l'elfe aux cheveux poivre-et-sel bien plus sel que poivre qui réceptionna le message le porta à sa destinataire sans attendre, car il savait qu'on ne faisait pas attendre les jeunes capricieuses.
Dans une chambre du deuxième étage, la jeune femme, aussi grande que blonde, sourit à Brehadel en le remerciant, sa main gracile retournant d'abord le morceau de parchemin usé d'un air intrigué. Ce n'était pas ce que les jeunes filles recevaient habituellement. Les mots de soupirants étaient plus soignés.
Puis elle lu l'inscription, plissant les yeux pour déchiffrer l'écriture en pattes de mouche.


"Je suis vivant, et je reviens bientôt. Je t'aime.    Ton frère."

La jeune femme porta sa main libre à ses lèvres, de surprise, puis son visage s'arrondit avec un sourire sincère, alors qu'elle se levait d'un bond.
Brehadel semblait terriblement dubitatif, mais quand Eylanne passa devant lui en relevant sa robe sur ses mollets pour dévaler la volée de marche, il lui emboîta le pas.

La jeune femme tambourina à une porte du premier étage. La porte était marquée d'un sceau rouge vif, et ornée d'un fabuleux loquet de plomb, mais elle ne s'en préoccupa pas, elle frappait du poing.


-Père ! Père !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisonelle

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 37

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Ven 15 Mai - 20:52

Il avait fallut que ça Tombe sur lui.
Quand la dame avait fait mander des coursiers, il en avait été honoré et s'était précipité heureux de trouver un engagement pour La Maison Aurenen. il avait été la dans les premiers et s'était vanté d'être l'un des meilleurs.
Ce fût se première erreur.
Il vit les différentes missives quelques une manquant déjà et il se fendit du plus grand des sourire, quand on lui en confiât une. Il voyait le sceau Aurenen qui l'ornait. Il avait une des Missive de la maisonnée même ! Il s'en sentit plein d’orgueil.
Ce Fût sa Seconde erreur.
Il partit de la maisonnée assurant sa distribution prompte courant déjà vers son Faucon pérégrin sans demander son reste.
Ce fût sa troisième erreur.
Ergotant comme un paon fier devant les autres Coursiers mandés Arborant sa lettre frappée du Sceau de la maison, une fois sur la Monture. il consultât enfin ... a qui .. et ou la dite missive était destinée.


Zal'Nash Flèche-Sinistre
Empire Gurubashi



Non vraiment... il avait fallut que ça tombe sur lui.

________________________________________
L'espoir porte un costume de plumes, se perche dans l'âme, y chante un air sans paroles et ne s'arretes jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naestrae

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 20/09/2011

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Sam 16 Mai - 11:23

Elle était à son labo d'alchimie même si elle revassait davantage en regardant le paisible lac de Mulgore qui leur apportait fraicheur et sérénité quand elle vit l'insolite visiteur, ce qui n'était pas si fréquent Taurens exceptés depuis que l'Académie n'était plus présente ici qu'à l'état embryonnaire.

Un elfe en livrée de surcroit.Des couleurs qu'elle connaissait bien... elle haussa les sourcils, peut être une invitation à une quelconque à une commémoration ennuyeuse qu'elle refilerait à sa soeur bien plus friande de ce genre de mondanités.

Le coursier consciencieux ne savait rien de son contenu, elle le décacheta donc.
Puis le dépassa, un sursaut de politesse l'empêcha toutefois de le bousculer mais le coeur y était, filant comme une flèche vers les quelques notes qui lui parvenaient du coin favori du boeuf sans même savoir si celui ci avait reçu sa propre missive, le coursier n'ayant pas le temps d'en placer une.


-Garahn ! Garhan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guznik

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Sam 16 Mai - 17:20

Une chaleur estivale régnait à Orgrimmar, mais cette atmosphère éprouvante n’était rien comparée à la fournaise qui se dégageait de la forge du vieil orc, dans un petit atelier-boutique de la Vallée de l’Honneur. Le maître-forgeron était en train de chauffer une pièce de métal, destinée à devenir une hache. Il ne remarqua pas le postier qui vient à sa porte pour livrer une lettre. Ce fut l’apprenti, un orc adolescent, qui vient récupérer le courrier.

_Maître, le postier est passé. Il y a une lettre pour vous, d’un certains Guz-
_Pose ça dans un coin et revient ici. T’es là pour apprendre le métier de forgeron, pas celui de secrétaire.

L’apprenti déposa la lettre sur une table avant de revenir observer son maître à l’ouvrage. Mais pas moins de dix secondes après, ce dernier demanda :

_T’avais dit qui ?
_Quoi ?
_La lettre.
_Ah. C’était écrit Guznik.

Immédiatement, l’orc interrompit son travail pour se précipiter sur la lettre. Il se mit à lire le contenu, le visage de marbre. Puis il se dirigea sans un mot vers un coffre rangé dans un coin de l’atelier, la lettre toujours en main. L’apprenti hésitait à rompre le silence, mais le vieil orc le fit avant lui.

_Tu vas garder la boutique un moment. Termine le travail en cours à la forge, je l’évaluerais à mon retour.
_Hein ? Quoi ? Heu… d’accord… Mais si j’ai besoin de vous contacter avant, je fais comment ?
_N’espère même pas, tu n’y arriverais pas. Je m’en vais très loin d’ici.

Tout en parlant, le maître-forgeron extirpa du coffre ce qu’il cherchait : une ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syaméïs

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Dim 17 Mai - 1:02

Syaméïs sirotait une coupe de vin Thalassien de grand cru dans le bureau de sa boutique, tandis que Khanz, en bon gobelin qu'il est, courait dans la boutique satisfaire les moindres désirs de ses clients, débordé.

- Vous pourriez m'aider !

Sya ignora son employé, jetant un simple regard sur son épais livre de comptes.

Et le temps passa.

Quand elle se décida a ouvrir son courrier, et s'arrêta pile sur une lettre.

"C'est pas trop tôt".

La jeune elfe attrapa sa cape qu'elle jeta négligemment sur son épaule, et sortit.

....

- Maitresse ? Maitresse ? Vous revenez quand ? Maitresse ?




Sya pris le chemin de la demeure Sen'Quelar, simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syaméïs

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   Dim 24 Mai - 14:13


Après la réunion, la cervelle douloureuse après ces discutions très arcaniques, néantiques, portailliques, rituelliques, et tout ce dont elle avait une sainte horreur, elle disparut.

Sa fluette silhouette se retrouvant bien plus tard loin de là auprès d’une autre silhouette plus claire tout aussi fine.


"
Désireriez-vous ajouter un touche plus personnelle à l'aventure ?" Avait-il dit....

Assurément, mais à sa façon et loin des jugements de ses ainés. Mis devant le fait accomplis, ils seraient moins grincheux peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouvel espoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouvel espoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre des clans • Nouvel Espoir
» Arc 1 - Un nouvel espoir
» x Nouvel Espoir x
» Un nouvel espoir pour les Amazones
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Maestria :: Quartier Général (Section RP) :: La Vie au Camp-
Sauter vers: