AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journal du chevalier sanglant (en construction)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Journal du chevalier sanglant (en construction)   Mar 19 Jan - 1:12


Chapitre I

Je me souviens de ma vie aussi loin que ma mémoire me le permet... mais rien avant Archeus ne me semble héroïque ou mémorable, enfin... pour un guerrier telle que moi...

J'avais a peine 6 ans quand Ghartaros ma mis une arme entre les mains, une vielle épée rouillé qu'il avait trouvé dans un campement de bandits... quelque par dans les tarides...

C'était un homme d'honneur, un homme que je respectais plus que tout, un mercenaire... Ils l'étaient tous d'ailleurs, ceux qui m'avaient recueillit étant enfant. Lorsque j'étais jeune Ghartaros m'avait dit qu'il m'avait trouver dans une maison dévastée, pas loin de lune d'argent, deux ans avant que cette saleté de horde ne se ramène en Azeroth. Cela m'avait beaucoup surpris... J'étais en effet jeune mais je savais déjà que les elfes n'étaient pas du genre a laisser approcher leur si précieuse ville et de savoir que lui l'avait approcher autant, c'était pour moi déjà un exploit, sans doute que sans sa force je ne serais pas la aujourd'hui...

Ce soir la on fuyait je ne sais quelle bataille, en tout cas c'était belle et bien la premier guerre, et ca se battait de tout les cotés, a telle point que l'on étaient toujours a l'affut, comme si on allaient se retrouve encercler par les deux armées prêtent a s'arracher le cœur. Le vieux du camp avait fait un feu avec trois fois rien, on étaient doués pour la survie, même comparer aux rôdeurs. Alors que les autres s'étaient rassembler près du feu, Ghartaros et moi on étaient a coté, armé l'un en face de l'autre.

Nous échangeâmes quelques passes sous les yeux moqueur des autres mercenaires, ils étaient des bon gars quand on les connaissaient, mais d'apparence c'était des mercenaires pur et dur, qui ne laissaient pas passer le moindre signe de faiblesse. Tuer ou être tuer, c'est ce qu'ils me répétaient sans cesse, aujourd'hui encore cette phrase résonne dans mon esprit, mais je me souviens plus encore d'une autre chose qu'ils répétaient moins souvent, mais qui avait eu a chaque fois tant d'impact sur moi : "Celui qui versera son sang avec le mien aujourd'hui sera mon frère".

C'est ce qu'ils étaient, des frères... mes frères. Toujours protégé les siens peut importe ce qui peut arriver, la famille avant tout et nul besoin d'être du même sang. Après tout, ils étaient ma famille et nous n'avions pas le même sang, nous n'étions même pas de la même race, j'étais un de ces haut-elfe et eux des humains, mais au cours de toute ces années que j'ai passer avec eux, je n'ai jamais eu l'impression d'être différent... parfois quand je repense a eux j'ai le sang qui bouillonne... ils ne méritaient pas la mort qu'ils ont eu.

Il ma entrainer pendant des jours et des mois, chaque jour, il m'enseignait. Quand j'y pense, il avait une sacrée patience, j'étais pas facile comme élève... surtout avec la vie que l'on avait. On passaient notre temps a fuir, a se déplacer sans cesse, histoire de ne pas se retrouver en plein milieu de la guerre et de se faire tuer comme du bétail, cela dit pour les affaires c'était une excellente période, bien que pas mal risqué, les contrats on les enchainaient et on avaient même un trop plein d'or de temps en temps.

Mon premier orc, je l'ai abattu trois ans plus tard. Forgefer avait besoin de bras pour s'occuper d'une compagnie de trolls, a cette époque ils ne s'étaient pas encore allié aux orcs qui dévastait tout le continent, c'était l'occasion rêver de s'occuper de ces bêtes qui s'étaient aventurer au sud, en tout cas pour eux...

Ils nous ont envoyé nous, si fallait avoir des pertes, autant envoyé des mercenaires dont tout le monde se fichaient royalement, mais bon on étaient payés pour ca. J'étais tout excité, Ghartaros avait accepté de me prendre avec lui cette fois, quand j'y pense j'aurais peut être mieux fait de me taire, mais bon le meilleur moyen de tuer c'est de se lancer dans le combat. Après un long voyage, on a finis par les trouvés ces trolls, mais on a pas eu le temps des les avoir, les orcs les avaient eu avant nous... une querelle apparemment, de la nourriture ou je ne sais quoi, une bonne trentaines d'orcs...

On dit qu'il y a deux sortes de soldats qui survivent, les miraculé et les doués, enfin de la chance il en faut toujours, mais si on maitrise pas l'art du combat, on a intérêt a en avoir un paquet. Les trolls étaient mort mais pas question de laisser passer le contrat, alors pour s'assurer que le mérite nous reviendrait, on s'est occuper d'eux, a notre façon...

On étaient a peine plus d'une quarantaine et je dois dire que ces bête a la peau verte m'ont flanquer la plus belle frousse de toute ma vie, enfin parmi les peut que j'ai eu, je m'étais endurcit vite, une de mes particularités....

Ça c'est passé très vite comme toutes les batailles, on a charger, les orcs ne s'y attendaient pas bien sur et ils ont été prient par surprise. Les premiers ocs sont donc tombés rapidement, quand a moi je me suis retrouvé en plein milieu du combat, perdu... J'essayais de réfléchir a quoi faire, qui frapper, Ghartaros m'avait pourtant dit qu'en combat, on avait pas le temps de réfléchir, fallait y aller et voir après, mais bon j'étais un gosse...

Je passais entre eux, faisant tout pour éviter les genoux, haches, épées et poings des humains et orcs déchainés, j'ai vu quelques uns de mes frères mourir sous mes yeux... et j'ai eu la fièvre du combat mêlée a la colère monter en moi. J'ai foncé vers un orc qui avait mis l'un des miens a terre et je lui ai enfoncé ma lame dans le dos, cette bête ne s'y attendait pas, un petit comme moi, dans tout ca il ne m'avait pas vu venir. Il tomba a mes pieds, j'ai lentement retirer la lame de sa chair et ai regarder mes mains pleines de sang noir. J'avais tuer mon premier orc, mon premier meurtre.

J'avais imaginer que lorsque j'y parviendrais je brandirais mon épée comme un héros fort et sans peur. Mais il n'en fut rien... J'étais la a regarder mes mains, je ne sais plus a quoi je réfléchissais, je crois que je ne réfléchissais même pas. Il est arriver de nul part, un orc plus grand que les autres, ca faisait même longtemps que j'en avais pas vu d'aussi grand. Il a pas prit le temps de me regarder et ma balancer un coup de hache, une de ces haches a deux mains grosse comme moi a l'époque, j'ai réagis et tenter de parer, j'ai eu l'impression d'avoir pris un rocher balancer par un titan. Je suis partit plusieurs mètres en arrière, ma propre épée m'avais fait une entaille sur la joue avec la violence du choc et j'étais sonné, bien sonné même. Je le voyais s'avancer vers moi, il as pris le temps de soulever sa hache pour me découper en deux, c'est a ce moment la que Ghartaros est arriver en trombe et a plaquer l'orc, de la chance j'en ai eu ce coup ci, même si j'ai toujours penser que Ghartaros me surveillait depuis le début. L'orc est tombé a terre violemment en lâchant sa hache, il était costaud le Ghartaros, sa a tourner au combat a main nue, l'orc envoyait des coups de poings a assommer un Worgen, mais Ghartaros était rapide et agile, quand au coup qu'il lui filait fallait voir ca.

Après une poignée de secondes Ghartaros a agrippé son épée et le lui a enfoncé dans la poitrine, désarmer l'orc a rien put faire et il s'est écrouler raide mort. Les autres ont finie par le suivre, ainsi que certains de nos frères...

Ce fut la bataille la plus excitante et la plus mémorable de ma jeunesse, mais ce n'était rien comparé a ce que j'ai vécut par la suite...
Revenir en haut Aller en bas
 
Journal du chevalier sanglant (en construction)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flou de Preval irrite le Bresil pour la construction d'une centrale éléctrique
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» Un honorable chevalier
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» L'habitat au haut Moyen-Age

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Maestria :: Quartier Général (Section RP) :: Le Hall des Contes-
Sauter vers: