AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nos lectures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nos lectures   Jeu 10 Déc - 15:54

Voici un post où l'on peut faire partager ce qu'on lit aux autres et commenter tout ça !^^
___________________________________________________________________________


Il faut absolument que je vous parle d’une trouvaille génialissime ! Sambre ! Oui ! La Bande Dessinée réalisée par Yslaire et Balac, des génies !
(Non Tarà, le titre ne fait pas référence à la rivière Belge…)

****************************

Je suis de plus en plus difficile en matière de BD, elles me lassent, je trouve souvent quelque chose à en redire… C’est pourquoi depuis environ deux, trois ans je me suis tourné vers le Roman fantastique, qui lui remplissait mes espérances jusqu’au jour….
Jusqu’au jour, où ma sœur me montre une BD qu’elle venait de s’offrir, une BD nommée Sambre, étrange… notamment sa couverture, sombre et rouge, avec plusieurs portraits… je la feuillette, bof, rien de très accrochant, une bande dessinée historique, j’aime l’histoire mais là, ça ne me tente pas…
Quelques semaines après, pouf ! Plus rien à lire ! Je tourne et je vire dans ma bibliothèque, dans celle de ma sœur…rien ! A pars cette BD, bon, j’ai le temps, et puis après tout, hein ! Je m’en empare et je la lis…
Étrange sensation en découvrant cet écris, mon estomac se noue, une boule se crée dans ma gorge au fur et à mesure des pages, qui racontent cet amour fascinant, étrange et impossible qui « lie » les héros de l’ouvrage ! Mince… j’ai finis la BD, j’étais resté bouche bée, sur mon lit, mon cerveau fusionné, je pensais déjà à une suite !!
J’en parle à ma sœur, elle aussi avait aimée, elle décide d’acheter le deuxième volume, chouette !!
Ainsi jusqu’au dernier volume, et aux bonus.

*********************************************


Le titre est tout un résumé : Sambre, mot qui est constitué de deux mots : sang et sombre ! L’Histoire et en effet très sombre, et le rouge, couleur du sang, de la passion y est très présent. D’ailleurs, cette bande dessinée est colorisée avec du gris, du marron, du noir, du blanc et… du Rouge ! Une merveille visuelle, des dessins sublimes !
L’histoire est celle d’une famille de bourgeois de la campagne en pleine période romantique, quelques temps avant les barricades à Paris, lors des manifestations (le contexte est le même que celui des Misérables de Victor Hugo, à peu de choses près…), l’histoire est en fait surtout basée sur le fils de cette famille, Bernard Sambre, déchiré par un amour impossible à Julie la vagabonde aux yeux rouges ! Leur amour est difficile, car la famille des Sambre voue une haine envers « les yeux rouges », ils en font une réelle superstition… Le père de Bernard avait écrit avant de se suicider « La guerre des Yeux », ouvrage non terminé, que Bernard, son fils, tentera d’achevé…

Une histoire d’amour et de mélancolie, dans un univers déchiré par la mort, la pauvreté, les manifestations…

Le découpage de la série est ainsi fait :

Sambre deuxième génération (1847-1848) - Bernard & Julie
Plus ne m'est rien, avec Balac (scénario), 1986, réédité en 2003
Je sais que tu viendras, avec Balac (participation au scénario), 1990, réédité en 2003
Révolution, révolution..., 1993, réédité en 2003 sous le titre Liberté, liberté...
Faut-il que nous mourions ensemble ?, 1996, réédité en 2003
Sambre troisième génération (1856-1862) - Bernard-Marie & Judith
Maudit soit le fruit de ses entrailles, 2003
La Mer vue du Purgatoire, à paraître
Nos Yeux, nos cheveux, nos fiertés, à paraître
Celle que mes yeux ne voient pas, à paraître
Sambre dernière génération (1862-1871) - Nelson & Judith
Au large des amers, à paraître
Les Cerises de Mademoiselle Dyeu, à paraître
Toutes les rages de l'espérance, à paraître
Le Dernier des Sambre, à paraître
Hors-série
La Légende des Sambre, entretiens avec Jean-Luc Cambier et Éric Verhoest (2003)

La guerre des Sambre :

La Guerre des Sambre livre I (1830-1847) - Hugo & Iris
Le mariage d'Hugo, Yslaire, Jean Bastide, et Vincent Mezil (2007)
La passion selon Iris, Yslaire, Jean Bastide, et Vincent Mezil (2008)
La Lune qui regarde, Yslaire, Jean Bastide, et Vincent Mezil (2009)
La Guerre des Sambre livre II (1760) - Werner & Charlotte
L'Éternité de Saintange, à paraître
La Messe rouge, à paraître
Votre enfant, comtesse..., à paraître
La Guerre des Sambre livre III (-40 000 av JC) - Aam & Yev
La Genèse, à paraître
Au commencement, à paraître
Ecce homo oculis, à paraître

http://www.artthemis.be/sambre/
Revenir en haut Aller en bas
Marà Isilien

avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 07/09/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Nos lectures   Mar 19 Jan - 16:09

J'avais trouvé ce sujet super, je vais donc le réutiliser pour vous parler de temps en temps de ce que je bouquine.

Je vais commencer par vous parler d'un auteur : China Miéville

Je lis énormément de littérature "Fantasy", et ce depuis des années. Je suis probablement suffisament renseignée et passionnée pour vous résumer, du tac au tac, a peu près les trois quarts des bouquins du rayon en question d'une fnac lambda (Y compris ceux que je n'ai pas lu).
Je suis une geek, j'assume et je vis mes passions à fond :p

Pourquoi je raconte ça ? Eh bien, parce quand on commence a avoir beaucoup lu dans un même genre, même en étant passionnée comme je le suis, on finit par avoir l'impression de tourner un peu en rond.
Certains auteurs ont bien compris la formule : Un héros avec un pouvoir, un vieux mentor, une princesse, une quête épique, éventuellement un ou deux dragons.. et le tour est joué.
J'adorais ça il y a quelques années, mais ça m'énerve de plus en plus de voir toujours les auteurs utiliser les mêmes ficelles, les mêmes ressorts scénaristiques. La prochaine fois que le méchant est le père du héros, juré, je brule le livre.

Et puis des fois, on tombe sur tout autre chose. Un petit bijou, une perle, quelque chose de totalement nouveau. C'est ce que j'ai ressenti en lisant Perdido Street Station.

Imaginez une ville tentaculaire, folle, mécanique, organique et magique, pourrie et corrompue, souvent insalubre et pourtant étonnamment belle, même noyée dans la fumée des usines.
Imaginez des personnages hauts en couleur, loin des stéréotypes. Un foisonnement de races, de cultures, de coutumes. Khépris, Recréés, Garudas...
Imaginez enfin une écriture belle, précise, détaillée, des descriptions riches et colorées.

Isaac dan der Grimnebulin mène ses recherches seul, dans son petit laboratoire, et cache laborieusement au monde sa relation "contre-nature" avec Lin, une Khépri. Un visiteur vient secouer leur vie : Yagharek, le Garuda dont on a coupé les ailes, vient engager Isaac pour qu'il trouve un moyen de le faire voler a nouveau...

Bien sur, ce livre livre ne plaira pas a tout le monde, et je pense qu'il est plutot exigent a la lecture.
L'action est lente, c'est vrai. On prend le temps d'explorer le monde mis en place par l'auteur, de s'y installer, de le connaitre. On est a l'opposé d'un amoureux de l'action comme David Gemmell, par exemple, pour les connaisseurs. On chemine tranquillement vers la fin, en profitant du voyage. Mais le voyage, a mon humble avis, en vaut vraiment la peine.

Il s'agit d'uune histoire en deux volumes. Une suite indirecte existe (je reposterai probablement un petit truc desssu) mais l'histoire est totalement différente.

Quelques liens :

http://www.noosfere.org/icarus/livres/niourf.asp?numlivre=-317499
http://www.noosfere.org/icarus/livres/niourf.asp?numlivre=-317468

Les couvertures :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-maestria.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos lectures   Mar 19 Jan - 16:56

David Gemmell je connais un peut, c'est pas la même chose ca c'est clair, mais tu ma donner une bonne impression du livre, a voir pourquoi pas.

Quand au BD, perso je suis pas fan, j'ai mes classics que j'ai lut et relut bien sur, Dragon Ball, Black Cat, Rave et autre, mais je suis plus dans la litterature fantastique que j'adore, surtout les univers sombres qui ont une légende réelle comme les vampires.

Dracula de Bram Stocker, ca c'est LE livre par excellence, mais j'apprécie également les faits d'histoire qui peuvent laisser a penser qu'un telle monde a exister, comme le magnifique traitée de Vampirologie par Abraham Van Helsing, un vrai chef d'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Marà Isilien

avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 07/09/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Nos lectures   Mar 19 Jan - 18:16

Si tu aimes les histoires de vampires, je ne peux que te conseiller l'excellent "Riverdream" De George Martin.


http://www.elbakin.net/fantasy/livre/riverdream-1019

J'ai lu récemment et beaucoup aimé Smile

Et tous les Anne Rice, bien sur Smile Entretien avec un vampire, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-maestria.forumactif.com
Marà Isilien

avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 07/09/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Nos lectures   Jeu 27 Mai - 16:40

Allez, j'sais pas si ça intéresse du monde mais moi ça m'amuse.

Je viens de finir de (re)lire la Chanson d'Arbonne, de Guy Gavriel Kay. C'est un des rares livres dont certaines scènes parviennent encore à m'émouvoir presque aux larmes.
J'ai dit dans mon post d'avant que je ne supportais plus la "High Fantasy" classique. Ce livre est un nouvel exemple de ce qu'il est possible de faire quand on s'éloigne des schémas vus et revus cent fois pour faire quelque chose de mieux.


--

L'Arbonne est un pays inspiré de la Provence médiévale. Doux et ensoleillé, dirigé par une femme, c'est le pays des troubadours et de l'amour courtois, des chansons, de la poésie. On y vénère la déesse Rian.
Le Gorhaut, plus au nord, plus froid et plus dur, est en apparence tout le contraire de l'Arbonne. La poésie y est méprisée, les femmes n'ont pas droit au pouvoir, et le Culte de Rian pratiqué en Arbonne est considéré comme une hérésie, une insulte au dieu mâle Corannos. Insulte qui semble une raison amplement suffisante d'envahir l'Arbonne, d'autant que les terres y sont plus fertiles et le climat plus clément.

De cette situation toute simple, ce sont les personnages qui émergent pour donner toute sa force au récit. Héroïques, tourmentés, ambigus et toujours extrêmement crédibles, ils ont cette force qui fait qu'on s'attache immédiatement a eux. Ils sont humains.

Humains, d'ailleurs, comme l'ensemble du roman. Très peu d'éléments de fantasy ici. Pas de créatures merveilleuses, pas de magiciens... le surnaturel est présent de manière très ténue. Ca reste de la fantasy, mais une fantasy extrêmement réaliste, sans boules de feu. Une fantasy très "historique".

Si vous avez déjà lu d'autres romans de Guy Gavriel Kay (A l'exception de la tapisserie de Fionavar, qui est toute pourrie :p), vous ne serez d'ailleurs pas dépaysés. On y retrouve tous les sujets favoris de l'auteur : La musique, la beauté, les jeux de pouvoir et les intrigues, l'amour évidemment, l'amour des autres mais aussi l'amour de son pays, évoqué d'une façon très belle (Alors que je suis d'ordinaire totalement hermétique a des valeurs comme le patriotisme :p). Beaucoup de symbolique également.

Bref, un livre que j'adore, et que je vous conseille vivement, surtout si vous êtes fatigués des boules de feu et de la fantasy à la Eddings.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-maestria.forumactif.com
Marà Isilien

avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 07/09/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Nos lectures   Jeu 27 Mai - 17:01

Au passage (double post powaaaa) une petite liste des livres de Kay, dans l'ordre chronologique) :

- La Tapisserie de Fionavar
Une trilogie, son oeuvre de jeunesse. L'histoire de 5 jeunes précipités dans un monde de fantasy. C'est pas très bon, le premier tome est pas crédible pour deux sous et c'est plein de boules de feu.. à éviter, a mon avis.

- Tigane
La on commence à taper dans quelque chose d'intéressant. La Tigane est une province qui a commis l'erreur de résister au magicien qui souhaitait l'envahir. Pour les punir de cette résistance qui a couté la vie a son fils, le magicien en question efface le nom de la province de la mémoire de tous les habitants de la péninsule. Plus personne, sauf ses habitants, ne se souvient de la Tigane. Ils ne peuvent même plus entendre son nom lorsqu'il est prononcé.
Toujours de la magie, mais un monde construit, crédible. On est en plein dans tous les thèmes récurrents de Kay (patriotisme, amour, musique). Des passages très émouvants (Kay est un pro pour ça)

- La chanson d'Arbonne
Critique faite plus haut Laughing

- Les Lions d'Al-Rassan
A mon avis, le meilleur livre de Kay jusqu'a présent. Une réécriture a la sauce fantasy de la reconquista espagnole. La, Kay n'essaie même plus de cacher qu'il fait de l'"historic fantasy". Il se contente de changer vaguement les noms (Espagne ==> Espéragne) pour pouvoir prendre l'histoire et en faire un roman dans lequel il est totalement libre.

- La Mosaïque de Sarance
L'histoire se passe dans le même monde que les Lions d'Al-Rassan, mais pas dans le même coin : Bienvenue a Sarance (Byzance).

- Le Dernier rayon du soleil
Toujours le même monde, on part cette fois au nord, du coté des vikings, gaels et compagnie. Toujours très sympa, mais malheureusement, ça manque un peu d'action à mon gout. Ca tourne un peu en rond et parfois on s'ennuie.

- Ysabel
Celui-la, je ne l'ai pas lu Laughing

Bref, même si tous ses livres ne sont pas au même niveau, Kay est un excellent auteur. je vous le recommande.

Selon les news, son prochain roman se déroulera encore dans l'univers des Lion d'Al-Rassan, Sarance et compagnie, mais cette fois en "Asie" (ou ce qui en tiendra lieu). Je peux vous assurer que je vais me jeter dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-maestria.forumactif.com
Neithan



Messages : 5
Date d'inscription : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Nos lectures   Mer 9 Juin - 11:05

Marà Isilien a écrit:
Certains auteurs ont bien compris la formule : Un héros avec un pouvoir, un vieux mentor, une princesse, une quête épique, éventuellement un ou deux dragons.. et le tour est joué.

C’est tellement vrai… C’est d’ailleurs le principal sujet de la saga qui m’occupe depuis une paire d’année de façon discontinue, la relativement connue Roue du Temps de Robert Jordan. Je viens de finir le dernier volume publié et je sais déjà que les mois qui me séparent de la publication du 13e vont être difficiles. On y trouve tous les ingrédients sus mentionnés et je suis presque certain que si l’on devait faire une liste des clichés de la Fantasy, peu seraient absents. Certes on y trouve pas de vampire emo libidineux mais il y a au moins un Loup Garou, ça compense…

Alors pourquoi ça marche ?

Parce que chacun de ces putains de cliché est utilisé, décortiqué, retourné et pris à contre pied avec une maestria qui n’a d’égale que le style impeccable avec lequel tout ça est écrit. Sans trop dévoiler de l’intrigue on y trouve un héros avec un pouvoir, chargé de sauver le monde avec cette légère différence qu’il n’en a aucune envie et qu’il préférerait qu’on le laisse revenir à ses moutons (littéralement, puisqu’il est berger). La princesse en danger finira par apparaître au détour de l’intrigue… à cette nuance prêt qu’elle a la ferme intention de se sauver toute seule comme une grande. Pour le dragon, c’est réglé une fois pour toute puisqu’il s’agit du surnom donné par les prophètes à notre fameux berger sauveur du monde en apprentissage.

Étant un vieux fan de Tolkien j’ai eu un peu de mal en lisant certaines critiques qui jugeaient l’œuvre de Jordan supérieure à Lord of The Ring. Mais faut bien se rendre à l’évidence, c’est pas entièrement faux. Le principal péché de Tolkien c’est le manichéisme gnangnan, les personnalités taillées à la serpe, sans grande nuance. Rien de tout ça ici, chaque protagoniste (et il y en a une tétrachiée) passe par toute une palette d’émotions et de sentiments qui permettent de dessiner des personnalités crédibles, ambiguës, tout en nuance. Ca change du tout venant.

Pour en revenir au style, non seulement il est très bon mais en plus il fait partie intégrante du déroulement de l’intrigue. Comme son nom l’indique, La Roue du Temps joue sur l’hypothèse d’une histoire cyclique, fortement inspirée des philosophies orientales avec en particulier une version localisée du dualisme Yin et Yang. Il y a donc une Trame (The Pattern) tissée par de nombreux fils (threads), chaque chapitre représente un de ces fils, un des éléments clef qui finissent par définir la trame, le tout amené subtilement et je n’en dirai pas plus, découvrir la mécanique mise en place par l’auteur est un des nombreux plaisirs découlant de la lecture du bouquin.

Juste en passant, on peut noter aussi que la Roue a été une des sources majeures d’inspiration pour les créateurs de Wow, en vrac le Fléau, la Croisade Écarlate, la Tour des Mages, pas mal de nom de lieux et tout plein de petits détails dont je laisse la surprise.

Note finale (après, je l’espère, vous avoir alléché) : si vous ne lisez pas l’anglais, passez votre chemin ou prenez des cours, ça sera rentable sur le long terme. La traduction française est au mieux plate, ne prend pas en compte les différents registres de langage présent dans le texte (ben ouais, un bouseux ça cause pas comme un noble ma bonne dame). Quand à l’édition on frise la massacre et l’arnaque, chaque volume de l’édition originale est publié en deux ou trois tomes, ça permet de vendre plus cher. L’éditeur a changé en cours de route, tout comme l’équipe de traduction. Et surtout la publication a été arrêtée en cours de route, donc la version française a plusieurs années de retard sur les ouvrages publiés en anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marà Isilien

avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 07/09/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Nos lectures   Mer 9 Juin - 15:40

La Roue du Temps... J'ai toujours le premier tome (français, malheureusement) dans ma bibliothèque, mais je ne l'ai jamais terminé. C'est pourtant pas la première critique de ce genre que je lis.

Pourquoi ? Plusieurs raisons : Primo, je l'ai déjà dit, les histoire de sauveur de l'humanité guidé par un vieux mage et qui épouse la princesse a la fin, j'en ai trop lu. Beaucoup trop. Peut-être que si j'avais commencé la Roue du Temps un peu avant, j'aurais croché, mais la... non, je peux plus. Je m'énerve toute seule quand je commence a identifier les personnages à leurs archétypes de façon automatique.

Deuxio, pour être honnête... je me suis ennuyée en lisant. Le style est sans doute excellent, mais est-il réellement nécessaire de raconter par le menu CHAQUE jour d'un foutu voyage censé prendre je ne sais combien de semaines ? C'est long, long, long et j'ai eu l'impression qu'a force de trainer on perdait tout souffle épique.

Après, bon, ça reste une question de gout... et t'es pas le premier que j'entends faire l'éloge de cette série, je finirais peut-être par m'y remettre Smile


Pour ce qui est de Tolkien... Je suis en train de relire le Seigneur des Anneaux en ce moment même, dont je me permet de répondre pour le défendre un peu...
Yep', c'est hyper manichéen. Y'a pas la moindre once d'humanité chez l'Ennemi. C'est aussi un reproche que je faisais y'a pas si longtemps.
Mais à la relecture (La dernière remontait à mes 13 ans, excusez), je me rend compte qu'en fait, ça ne me gêne pas. C'est pas... le même genre de livre. On a plus l'impression de lire une geste, un conte. Ca n'a pas besoin d'être hyper fouillé (Parce que faut bien admettre que ça l'est assez peu, par rapport à un Trône de Fer ou autre production récente. La "personnalité" d'un Gimli ou d'un Legolas par rapport a celle d'un Jaime Lannister, merci bien...). Le but n'est pas le même, en gros. Y'a pas besoin de ça pour que ce soit une bonne histoire. (Sans parler du style qui reste magnifique (malgré une VF à chier...))
Bref je trouve dommage de reprocher a Tolkien son manichéisme, parce que pour moi ça s'inscrit directement dans ce qu'EST le bouquin en lui-même. (Je sais pas si je me suis bien faite comprendre en fait ^^b)

Mais faudra quand même que je jette a nouveau un coup d'oeil a cette Roue du Temps un de ces quatre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-maestria.forumactif.com
Neithan



Messages : 5
Date d'inscription : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Nos lectures   Mer 9 Juin - 15:52

Je ne sais pas pourquoi j'ai fait cette digression sur Tolkien (sans doute parce qu'elle est faite en 4e de couverture ) vu que je suis assez d'accord avec toi là dessus. Les personnages du SdA n'ont pas vraiment besoin d'une personnalité fouillée, ni même d'une description précise pour que le récit fonctionne. Il reste que la psychologie n'a jamais été le point fort de Tolkien, tous ouvrages confondus, mais effectivement ça n'est pas pour ça qu'on le lit.

Pour la Roue, cet allongement du temps est un procédé d'écriture, classique, mais très bien utilisé. Parfois un chapitre va couvrir quelques semaines, parfois quelques heures. L'introduction au contraire m'avait donné l'envie de poursuivre, le contraste entre la brutalité du prologue et le lent cheminement de Rand et son père de la ferme au village. Plutôt étonnant en effet dans un genre qui nous habitue plutôt à l'action non stop.

Et pour le souffle épique en effet il n'y en a pas, pas vraiment en fait. C'est pas le but du jeu. La Roue c'est une lente marche à la mort, l'histoire de quelques personnes embarquées dans un truc trop grand pour eux, contre leur volonté et qui s'adaptent du mieux qu'il peuvent au événements qui leur tombent sur la tronche. D'un autre côté je n'ai jamais trouvé le Seigneur des Anneaux épique, bien au contraire, plutôt un récit d'une grande noirceur, assez pessimiste (et c'est tant mieux à mon sens).

Mais bon, je suis un cas désespéré, le contemplatif ne me dérange pas . Tous genres confondus un de mes livres de chevet est La Parfaite Lumière, un autre roman d'apprentissage qui en 1600 pages (à la louche) ne couvre que quelques mois de la vie de Myamoto Musachi, un des codificateurs de l'art du sabre et considéré comme un des meilleurs sabreurs de l'histoire du Japon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marà Isilien

avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 07/09/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Nos lectures   Sam 2 Oct - 16:17

Je rempile pour vous présenter un bouquin découvert pendant qu'on était en vacances et sur lequel j'ai croché a fond : Retribution Falls, de Chris Wooding.



Dans un univers steampunk relativement réaliste (je veux dire qu'il n'y a as d'elfes, de nains et de mages façon Victoriana) ou la plupart des transports se font par la voie des airs, c'est l'histoire d'un aeronef, le Ketty Jay, et de son équipage : Frey, capitaine et pilote, Jez', navigatrice, Silo, mécanicien, Malvery, médecin de bord, Pinn et Harkins, pilotes de deux petits chasseurs de soutien, Crake et Bess, passagers un peu particuliers et Slag, le chat.

Ca pourrait être l'équipage de la chanson "Airship pirate" d'Abney Park, qui attaque vaillamment un autre zeppelin pour se rendre compte qu'il ne transporte que des nonnes et des orphelins. Sauf que l'équipage du Ketty Jay' n'a pas vraiment assez de cran pour faire de la vraie piraterie et se contente de petites magouilles illégales.
Lâches, égoïstes, stupides et/ou alcooliques, les protagonistes sont réellement loin d'être des héros. Ils pourraient malgré tout former un équipage soudé, mais ce n'est pas le cas : Frey n'a pas vraiment l'étoffe d'un capitaine charismatique, les autres ne le suivent que parce qu'ils n'ont nulle part d'autre ou aller.
Leurs vies basculent le jour ou on leur propose, pour une somme terriblement alléchante, un boulot un peu plus dangereux que d'habitude...

Beaucoup de choses m'ont plu dans ce livre.
L'univers, d'abord. C'est du steampunk comme je rêve d'en lire depuis des années, avec des machins qui volent, des flingues, des petits avions de combat, une magie présente par petites touches, pas trop envahissante, et puis surtout aucune trace de ces enquiquinants elfes, nains et compagnie que les autres auteurs semblent vouloir mettre partout exprès pour m'agacer.
Les personnages, ensuite, parce qu'ils sortent réellement de ce que j'ai l'habitude de lire. Tous attachants, tous plus ou moins détestables pour une raison ou une autre, certains sont plus travaillés que d'autres mais chacun a un petit quelque chose qui fait qu'au fond, on l'aime bien. Leur mode de fonctionnement a bord du Ketty Jay m'a beaucoup amusée, et leur évolution est intéressante.
L'histoire, enfin, que j'ai adorée. Pas vraiment de réflexion profonde, de questionnements. Ce livre ne changera pas votre façon de voir le monde. Mais c'est jouissif, comme de voir un bon film d'action : Ca détend, on s'amuse, on s'éclate. L'intrigue est bien ficelée et les scènes explosives s'enchainent, toujours bien faites, toujours excessivement fun.

Le petit bémol, parce qu'il y en a toujours un, c'est les ellipses. La, on est vraiment à l'opposé de Robert Jordan, ou même de Tolkien, et loin de toute tendance "contemplative". On saute de dialogue décisif en scène d'action en zappant rapidement entre deux chapitres le voyage de deux semaines qu'il a fallu pour se rendre d'un point à un autre. Moi qui aime bien, quand même, lire de temps en temps la vie quotidienne des personnages même quand il ne se passe pas de grandes choses, j'ai été un peu frustrée au début. Cela dit, je m'y suis habituée.

Bref, un livre que j'ai vraiment adoré. D'ailleurs je vous laisse, je vais chercher le tome 2 que j'avais commandé à la Fnac : Black Lung Captain.

Ah, et, euh par contre c'est en anglais :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-maestria.forumactif.com
Marà Isilien

avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 07/09/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Nos lectures   Ven 4 Mar - 4:00

Allez, y'a que moi qui poste ici mais j'aime bien !

Petit mot par rapport au précédent post pour vous signaler que Black Lung Captain est dans la lignée de Retribution Falls, très sympa ! Toujours les mêmes personnages, quelques nouvelles têtes, et certains qui n'avaient été que survolés dans le premier tome se retrouvent bien plus fouillés et exploités (Trinica Dracken...)

Par ailleurs, je passais a la Fnac aujourd'hui et j'ai pu voir avec surprise que le premier tome vient d'être paru en français, sous le titre de "Frey". Je reste dubitative sur ce point, Frey est le personnage principal mais pas non plus le centre du roman. Je suis également assez perplexe quand a la couverture qui fait dans le kitch a mort (C'est Bragelonne, oui, d'accord, mais quand même).
Enfin, était une acheteuse compulsive quand il s'agit de bouquins, j'ai pas pu m'empêcher de l'acheter. La traduction fait un peu bizarre pour qui a lu la VO (Faut dire que les noms français sont toujours tellement moins classe que les noms anglais... Vous préféreriez piloter un "Skylance" ou un "Prédateur", vous ? :/ ) Mais ça reste honnête j'ai l'impression (du moins sur les premières pages, j'ai pas encore trop avancé).
Tout ça pour dire que je vous le conseille encore une fois !

(D'ailleurs Vin', Varkh et Jen', vous pourriez avoir une petite impression de déja vu quand au début du roman Laughing )

Bon sinon, histoire de vous parler vraiment d'un truc nouveau, je vous présente ma deuxième acquisition (et ma lecture actuelle) : Sans-Âme.



A priori, on dirait de la bit-lit*... et c'en est effectivement, or je suis loin d'être une fan du genre. Sauf que... ça se passe dans une angleterre alternative, ou les loups garous et les vampires se baladent au vu et au su de tous... mais surtout, on est au XIXeme siècle.
Et ça change tout. Certes, on retrouve apparemment (J'ai pas encore fini le bouquin) tous les clichés habituels de ce genre de littérature : l'héroïne forte avec un pouvoir spécial (Ici elle n'a pas d'âme, ce qui implique que son toucher annule tous les pouvoirs surnaturels), le beau loup-garou violent mais teeeellement attirant, l'intrigue policière...
Mais tout ça fleure bon le vieillot, le désuet. Ca a un fort parfum de Jane Austen, ou peut-être plus exactement de la "reprise" Orgueil et préjugés et zombies. Ca rappelle aussi un peu la BD Clues.
Bref, ça sera probablement pas le livre de l'année, mais pour l'instant je passe un bon moment Smile


* Pour ceux qui n'auraient pas mis les pieds dans le rayon fantasy/sf d'une librairie ces deux dernières années, la Bit-lit, c'est des histoires pour filles avec des héroïnes qui roxxent, qui ont des pouvoirs surnaturels et qui évoluent dans notre monde ou dans une version parallèle de notre monde généralement peuplée de vampires sexys et mystérieux, de loups-garous terriblement attirants, de démons chauds comme la braise et d'autres créatures, dont tout ceux qui ont plus de 5 en charisme sont amoureux de l'héroïne. L'oeuvre de rérérence est la série Buffy, mais les bouquins de ce style squattent depuis des mois les 3/4 des présentoirs fantasy. Il y en a des dizaines, toujours des séries, toujours avec le nom de l'héroïne comme titre, toujours les mêmes intrigues cousues de fil blanc et les mêmes dilemmes cornéliéent entre Jean-Louis le vampire emo et Rudolf le mâle alpha, et généralement c'est hyper mal écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-maestria.forumactif.com
Thaleras

avatar

Messages : 2145
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 27
Localisation : Uldum

MessageSujet: Re: Nos lectures   Ven 4 Mar - 12:20

Bit lit... J'peux pas me saquer ce genre de bouquins ... Trop série TV américaine, pas assez sombre, ... Pff, truc de minettes quoi. *Préfère carrément rester sur Anne Rice et Bram Stocker dès qu'il s'agit de vampires*

Frey, je l'ai vu aussi à la Fnac (Je jette même pas un coup d'oeil a leur rayon VO tellement il est naze), je pensais l'acheter du coup ... Héhé, ça tombe bien que t'en parles donc Very Happy

Sinon, j'ai "Confessions d'un automate mangeur d'opium" de Fabrice Colin en commande, réception la semaine prochaine ! Le titre m'a plu mais j'ai aucune idée de quoi ça parle, à part que c'est du Steam' ... Quelqu'un l'aurait-il lu par ici ?
Et avec tout ça, 'faut que je termine Ambre et que je commence le Trône de Fer ... \o/ *aime avoir plein de livres à lire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marà Isilien

avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 07/09/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Nos lectures   Ven 4 Mar - 12:35

Parfaitement d'accord pour la bit-lit, j'en ai lu un peu pour me faire une idée et c'est mauvais :p

Sans-âme n'a pas l'air d'être un grand bouquin effectivement, mais pour l'instant c'est amusant. Ca repose entre deux Honor Harrington qui se prennent trèèèèès au sérieux.

Les confessions d'un automate mangeur d'opium, j'en ai entendu parler, mais pas lu.

Edit : Tiens, pour Frey, en me renseignant sur le net je viens de tomber sur un truc : Quelqu'un a demandé a l'auteur de résumer son bouquin en trois mots. Sa réponse :
Citation :

"Gunfights, swordfights, dogfights."
Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-maestria.forumactif.com
Thaleras

avatar

Messages : 2145
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 27
Localisation : Uldum

MessageSujet: Re: Nos lectures   Ven 4 Mar - 12:57

OMG !
*Court l'acheter de suite*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marà Isilien

avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 07/09/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Nos lectures   Ven 4 Mar - 13:01

J'étais sure de tenir là un argument de poids.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-maestria.forumactif.com
Ewindarel

avatar

Messages : 403
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 21
Localisation : Les mouettes du Havre

MessageSujet: Re: Nos lectures   Ven 4 Mar - 13:42

En ce moment je lis (du moins j'ai commencé) l'incoutournable...
A la recherche du temps perdu I love you

Bon c'est très différent de ce que je lis d'habitude, pas vraiment d'action, mais le style est tellement génial.
Si j'le finis un jour (beaucoup, beaucoup de chose à faire en ce moment, j'ai pas le temps de lire à fond) j'ferai une critique con-struc-tive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalkor Astrelune

avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 38
Localisation : Nomade

MessageSujet: Re: Nos lectures   Ven 4 Mar - 14:31

Thaleras a écrit:
OMG !
*Court l'acheter de suite*

Han mais trop, moi aussi!!! oO

Ah zut, pas de librairie avant 1h de route, 'chier... -_-'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaleras

avatar

Messages : 2145
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 27
Localisation : Uldum

MessageSujet: Re: Nos lectures   Sam 30 Avr - 17:33

Hop, comme promis, vu que je l'ai fini ya un petit moment déjà, je vais vous présenter Confessions d'un automate mangeur d'opium, de Fabrice Colin et Mathieu Gaborit.

La ptite image :

Le roman se déroule en 1899 à Paris, dans un univers ou la découverte de l'éther, une source d'energie fabuleuse mais mal connue, a permis l'essort de l'industrie.

Nous suivons l'histoire de Margo (Margareth) Sander, une comédienne, et de son frère Théo (Théophraste ...), psychiatre, qui enquêtent sur le meurtre pour le moins étrange d'une des meilleurs amies de Margareth.
Au fil de l'histoire, on croise automates, aéronefs, savants fous, Villiers de l'Isle Adam et la reine Victoria, entre autres !


En bref, une histoire riche en rebondissements, courses poursuites et engins mécaniques bizarres, et au scénario bien plus complexe que ce que les premières pages laissent deviner : il faut d'ailleurs relire le prologue une fois le livre achevé pour en comprendre tout le sens ...

(Et un résumé très court, mais j'ai peur de spoil en en disant trop Surprised)

***

Ensuite, parce que je me le promets depuis un moment, je vais vous parler d'une saga cette fois-ci. Un monument incontournable de la dark fantasy selon mon avis purement subjectif, j'ai nommé le Cycle de la Compagnie Noire. Là, j'ai plus de choses à dire Very Happy


Les différents tomes sont regroupés en différents blocs, retraçant le périple de cette compagnie de mercenaires :
Les Livres du Nord : 3 tomes en format poche, les Livres du Sud : 2 tomes (...), les Livres de la Pierre Scintillante : 7 tomes (...), et un "Spin-off" en un tome, que je ne trouve pas génial au passage, mais bon.
En tout, 12 tomes déjà parus, accrochez vous !


Pour l'histoire :
La Compagnie Noire, c'est une troupe de mercenaires dont l'histoire s'étend sur plus de 400 ans, et dont les racines sont plongées dans l'obscurité. Elle se vend au plus offrant, parfois pour une bataille, parfois pour des contrats durant quelques dizaines d'années. Ses membres ont un point commun, celui d'avoir entièrement renié leur passé avant de signer. La Compagnie est considérée par ses soldats comme un refuge, mais aussi comme une famille qu'on ne peut plus quitter après l'avoir intégrée.

Dans les Livres du Nord, après un début assez mouvementé et pas super facile à lire, la Compagnie se met au service du "grand méchant" de l'histoire, ou plutôt de la méchante : la Dame, sorcière d'une puissance inégalée régnant d'une main de fer dans un gantelet à pointes sur l'Empire, aidée en cela par les Asservis, dix sorciers à peine moins puissants et machiavéliques qu'elle a enchainé à sa volonté.

Dans les Livres du Sud, la Compagnie se met en quête de ses origines : le capitaine espère atteindre le mythique Khatovar, le pays/royaume/monde ? d'où les premières compagnies franches seraient apparues. Je n'ai pas besoin de vous préciser que le voyage n'est vraiment pas de tout repos.

Les Livres de la Pierre Scintillante poursuivent ce réçit et apportent la conclusion de la saga.


Et maintenant... Voilà pourquoi je lis et relis ces bouquins, ce qui fait l'originalité de la saga :
0)On a comparé ce qu'a "fait Glen Cook en publiant la Compagnie Noire" au sort qu'a fait subir Sergio Leone au western. Ca veut tout dire. Very Happy


1)Le Cycle est en majeur partie relaté sous la forme d'un carnet de bord écrit par l'annaliste de la Compagnie, qui a pour charge de consigner tout ce qui arrive à la troupe : combats, mouvements, décès ...
Le style d'écriture en est donc très particulier : Concis, brutal, subjectif, assez obscur au début d'ailleurs : par exemple, les membres de la Compagnie ou la situation actuelle ne sont pas présentés, vu que ces infos sont consignés dans les annales antérieures à l'histoire. Assez déroutant donc. Et en plus, le style littéraire change au fur et à mesure de l'histoire : l'annaliste vieillit, puis il passe le flambeau un autre, etc.
D'un point de vue purement littéraire, l'exercice de style est plutôt intéressant :p


2)La Compagnie sert au début les méchants de l'histoire donc et lutte contre les Rebelles qui essaient de renverser la Dame, mais c'est un point de vue neutre qui nous est proposé, de la part de l'annaliste pris en tenaille entre les forces du Bien et du Mal.
L'auteur joue également sur l'ambiguïté en montrant les actes barbares des rebelles (comme la torture) ou bien les qualités humaines des "méchants" (bienveillance de la Dame et de Volesprit envers la Compagnie).
Dans le Cycle, les héros n'en sont pas. Les membres de la Compagnie sont... des humains normaux. Avec toutes les bonnes qualités et les pires défauts inhérents à cette condition. Ils ourdissent des plans de bataille purement vicieux, jouant sur le bluff. Tout est bon pour gagner !
La force d'âme de la Compagnie, la seule chose "lumineuse" de la troupe presque, ce sont les liens étroits qui lient les membres de la Compagnie, lesquels se considèrent tous comme des frères. Leur devise : "La Compagnie contre le reste du monde".
Vous n'aimez pas les univers manichéens ? Foncez.


3) Ne cherchez pas les créatures fantastiques. Nul elfe, gnome ou troll, encore qu'on ait certaines allusions à de telles créatures, mais relevant du domaine de la légende.
En revanche, la magie est présente. Très présente. Et pas très jolie, non plus. Sorts extrèmement dévastateurs, sorciers plus ou moins fous à lier... La Compagnie elle-même possèdent des sorciers qui compensent leur manque de pouvoir par leur imagination (c'est fou le pouvoir d'une simple illusion ceci dit ...).
La plupart des batailles sont cependant axées sur l'usage des armes, la magie ne servant que de soutient au final.


Et pour finir, si vous vous lancez dans l'aventure :
Ne vous laissez pas intimider par le début. Le tome un est comme je l'ai mentionné plus haut très déroutant : on est plongé dès le début dans un monde inconnu, avec des personnages inconnus qui racontent mal les choses, sans explications... Et sans action. Ce qui se déroule n'a même que peu de liens avec la suite de l'histoire : ce n'est là que pour nous raconter le "changement d'employeurs" de la Compagnie.
Les choses deviennent plus intéressantes lorsque la Compagnie se voit placée sous les ordres de l'un des Asservis afin de traquer les rebelles (soit env. la deuxième moitié du bouquin): au fur et à mesure, on en vient à connaitre les personnages et à se situer dans l'histoire... Et il y a de l'action, aussi !

De même, si vous avez poursuivi en écoutant mes encouragements \o/, ne vous laissez pas abattre par le tome 6 (le Spin-off dont je parlais). Il donne une histoire parallèle, certes intéressante car nous donnant des renseignements sur des personnages laissés un peu en plan, mais malheureusement, le style d'écriture de celui qui raconte à ce moment là est ... Lourd. Ca doit être volontaire, mais je n'ai pas trouvé ça très passionnant à lire du coup.
Donc limite, c'est tome qu'on peut sauter, ou sur lequel on peut revenir plus tard !


Voilà, en espérant que ça va vous plaire... Mais si vous n'aimez pas je ne vous en voudrai pas, hein Enfin pas trop ... Un peu quand même ...
Et un post-pavé de plus à mon actif \o/



________________________________________
Dream as if you'll live forever, live as if you'll die today. ー James Dean


Dernière édition par Thaleras le Sam 30 Avr - 18:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyraël

avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Nos lectures   Sam 30 Avr - 17:47

Citation :
Au fil de l'histoire, on croise automates, aéronefs, savants fous, Villiers de l'Isle Adam et la reine Elisabeth, entre autres !

Villiers de l'Isle Adam !! Shocked WTF ! Qu'est ce qu'il peut bien faire là dedans ! ? scratch


*recommande la lecture des contes cruels de Villiers, recueil inégal mais "Vera" ou "L'inconnue" (et les poèmes de "Conte d'amour") valent vraiment la lecture*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaleras

avatar

Messages : 2145
Date d'inscription : 27/01/2011
Age : 27
Localisation : Uldum

MessageSujet: Re: Nos lectures   Sam 30 Avr - 18:31

Post édité pour ajout et mise en page !

Et Kyrael, il est là en tant que personnage historique jouant un rôle dans l'enquête ! Comme la reine Victoria !
C'est le pouvoir du steampunk :p

Au passage, j'ai bien aimé les Contes Cruels Very Happy

________________________________________
Dream as if you'll live forever, live as if you'll die today. ー James Dean
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marà Isilien

avatar

Messages : 1885
Date d'inscription : 07/09/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Nos lectures   Mer 31 Aoû - 3:37

Ceci est juste pour essayer de convaincre Dalkor de lire Retributions Falls (ou Frey dans l'horrible VF...)

Une critique du bouquin par... un fan de Firefly :
http://www.elbakin.net/fantasy/livre/frey-3419

Pitaine ? Toujours pas tenté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-maestria.forumactif.com
Dalkor Astrelune

avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 38
Localisation : Nomade

MessageSujet: Re: Nos lectures   Mer 31 Aoû - 9:28

*gromelle*

Screugneugneu... t'as gagné. -_-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos lectures   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos lectures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos lectures
» Vos avis sur la lecture de fantastique
» Livres & co
» [Equipe 9] - Donne Moi la Force
» Lectures (fantasy/fantastiques) à conseiller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Maestria :: Arrière-Boutique (Section HRP) :: La boîte à flood-
Sauter vers: